MINTP : BP 15406 Yaoundé Secretariat : 222 22 19 18 E-mail : couriermintp@mintp.cm
Français English
Vous êtes ici: Projets/Réalisations » Actualités » Echos des Régions
 

Un nouveau pont sur le Mayo Boula à Salak

Posté le : déc. 19, 2012, Par : Claudia - Dans : Echo des régions

Le mercredi 12 décembre 2012, une équipe du Ministère des Travaux publics conduite par l’inspecteur technique N°2, M. Bekolo Minkoumou, représentant le maître d’ouvrage, a procédé à l’inspection technique du nouveau pont sur le Mayo Boula à Salak.
Cette étape qui marque la fin des travaux de construction de cette nouvelle infrastructure a permis de constater que l’ouvrage a été réalisé ‘‘dans les règles de l’art’’ selon le représentant du maître d’ouvrage. En effet, au terme des trois heures douze minutes consacrées à l’inspection physique et technique de l’ouvrage et à la réunion de concertation entre le maître d’ouvrage, le maître d’œuvre (Egis-Cameroun) représenté par Yannick Djoumessi, la Division des Ouvrages d’Art du Ministère des Travaux publics et les membres de l’équipe du projet, les constats convergent vers la même direction : ‘‘l’entreprise Comar Sarl chargée de l’exécution des travaux a fait un travail convenable et conforme aux prescriptions du marché’’. Les travaux proprement dits ont consisté en la construction d’un pont de 51 m de longueur en béton armé et à deux voies de 10 m de largeur, avec un tablier composé de poutres et de pré-dalles préconstruites d’une part et du bitumage des voies d’accès sur le pont d’une longueur de 500 m de part et d’autre du pont, exécutés pendant une période de vingt-neuf mois pour un montant total de 3 109 273 699 F CFA (TTC). D’entrée de jeu, le maître d’œuvre a tenu à souligner que les travaux initialement prévus pour une durée de dix-huit mois ont connu un arrêt puis une suspension du fait des intempéries ; ce qui a causé une prolongation des délais de dix mois. Plusieurs remarques ont également été faites par le représentant du maître d’ouvrage notamment sur la descente des eaux, la remise en état des sites et la réalisation des piles et culées. Il ressort à cet effet que dans l’ensemble, les travaux ont été bien réalisés et l’ouvrage qui fait déjà la fierté de la nationale n°1 mérite bel et bien d’être réceptionné. Toutefois, il a été recommandé à l’entreprise Comar Sarl d’effectuer des travaux relatifs au traitement des nids de poule observés sur les voies d’accès bitumées, d’apporter des améliorations sur les zones qui présentent une rupture de pente transversale, de renforcer la signalisation horizontale et d’améliorer la signalisation verticale à travers le respect des normes en la matière. L’entreprise a saisi cette occasion pour remercier le Ministre des Travaux publics qui a bien voulu attribuer le marché d’exécution d’une infrastructure de l’envergure du nouveau pont sur le Mayo Boula à une petite et moyenne entreprise camerounaise et s’est engagée à exécuter les travaux issus des recommandations faites par la commission de réception provisoire. C’est à 12 heures 12 minutes que les membres de la commission se sont finalement prononcés et ce de manière unanime, sur la réception provisoire de l’ouvrage en attendant sa rétrocession définitive au patrimoine routier national.

Plus de contenus dans Echo des régions

Corridor Bamenda-Enugu : Le Cameroun et la BAD font le point

Posté le : mai 8, 2014, Par : Claudia - Dans : Echo des régions

La mission effectuée par le représentant de la BAD et les ingénieurs de suivi du MINTP les 25 et 26 avril 2014 de...

Compteur de Visites : sbar Visite(s)

Evènements & Chantiers

» Etude des normes sur les ralentisseurs de vitesse de la signalisation horizontale.

Le Ministre répond à vos questions

La question du jour
En quelle année la loi portant protection du patrimoine routier a t-elle été adoptée?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux - FaceBook Twitter RSS