Français English
Vous êtes ici : Projets/Réalisations » Actualités

Actualités

Entretien routier 2017 : Le MINTP déroule sa feuille de route

Posté le : déc. 21, 2016, Par : admin - Dans : Actualités

Le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a présidé le lundi 19 décembre 2016 dans la salle des réunions de son cabinet,  en présence du Secrétaire dEtat auprès du MINTP chargé des Routes, Louis Max AYINA OHANDJA, une vidéoconférence en liaison avec les  dix Délégations Régionales des Travaux Publics, à leffet de faire le bilan de la situation de lentretien routier 2016 et de lancer le Programme 2017.

Dès lentame de lexercice budgétaire 2016, le Ministre des Travaux publics a fait de lentretien routier son leitmotiv. Pour atteindre les résultats escomptés,  plusieurs mesures ont été prises pour lever tous les goulots d’étranglements alors observés et d'optimiser les actions du gouvernement en matière de réhabilitation et de maintenance du réseau routier. Il a donc été question de prendre toutes les dispositions nécessaires pour relever le niveau de service de nos routes avec un suivi de proximité de tous les acteurs et de toute la chaîne logistique mise en œuvre pour booster ce secteur. Ainsi, dès le 18 janvier 2016, l’opération de suivi de l’exécution des contrats d’entretien routier a été lancée, opération qui a conduit à la résiliation, à la clôture, au ré-examen de certains contrats et à l’élaboration de nouveau chronogramme de travaux. Un comité d’apurement des contrats d’entretien routier a été mis sur pied dans le but de suivre de plus près les entreprises, les accompagner et résilier les contrats défaillants. Plusieurs rencontres ont été organisées entre le Ministre des Travaux publics et les entreprises adjudicataires  des travaux d’entretien routier. La dernière en date a eu lieu le 16 novembre 2016 à l’Ecole Nationale Supérieure des Travaux publics de Yaoundé. C’est dans le prolongement de ces activités qu’Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a présidé le lundi 19 décembre 2016  en liaison avec les services déconcentrés de son département ministériel en charge de la mise en œuvre du programme de réhabilitation, d’entretien et de maintenance des infrastructures, au lancement du Programme d’entretien routier 2017. La concertation a permis de prime abord de passer en revue  le bilan du programme d’entretien routier  2016 axé sur trois volets à savoir : le niveau des engagements des contrats signés par réseau et par région, le niveau d’exécution physique des travaux et les contraintes liées à l’exécution de ces travaux. Par la suite, la feuille de route  de l’entretien routier 2017 a été déclinée.

Concernant le bilan du programme 2016, d’une manière générale, l’on peut retenir qu’un linéaire de route de 4 814,74 km et un linéaire des ponts de  67 m fait l'objet de marchés contractualisés et notifiés pour un montant total de marchés attribués à 48 661 691 994  FCFA. De manière détaillée, la situation des contrats se présente ainsi qu’il suit : s’agissant du réseau Nord qui regroupe les régions  de l’Extrême-Nord, du Nord et de l’Adamaoua, l’on peut  retenir que  dans la région de  l’Adamaoua, 02 marchés ont été signés sur un linéaire de 173 ,95 kilomètres, à l’Extrême-Nord, 04 marchés ont été signés pour un linéaire de 131 kms. Dans la région de l’Adamaoua un linéaire de route de 466 km sera entretenu pour un montant de  1 653 265 419 FCFA. En ce qui concerne l’Extrême- Nord, un marché des routes principales a été signé pour un linéaire de 162 km, un marché pour les routes revêtues avec  un linéaire de 67 km et un marché de construction de route. Au total l’Extrême- NORD   bénéficiera de l'entretien d’un   linéaire de route de 375 km  pour un MONTANT de 5 169 108 974 FCFA.

S’agissant du réseau Ouest qui regroupe les régions de l’Ouest, du Littoral, du Sud-Ouest et du Nord-Ouest, l’on retient que dans la région de l’Ouest, concernant les routes rurales, un linéaire de 450,3 km sera entretenu et 13 marchés ont été signés. S’agissant des routes principales en terre, un marché a été signé pour un linéaire de 65,45 km. Un linéaire de route de 391,58 km est programmé pour l’entretien dans la région de l’Ouest  et le linéaire de pont de 12 m pour un montant de 2 446 560 249 FCFA.

Dans la région du Littoral, concernant les routes rurales, un marché a été signé sur un itinéraire de 54, 5 km, un marché pour les routes revêtues pour un linéaire de 138,64 km.  Quant aux routes principales en terre,  02 marchés ont été signés sur un itinéraire de 239,7 km.  Trois marchés ont été signés pour les travaux d’intervention en urgence sur la route Nationale N°3 et un marché pour l’intervention en urgence dans la zone Bafang-Kondjock. En définitive dans le  LITTORAL    un   linéaire de route  843,44 km  sera entretenu pour un MONTANT de 11 936 098 185 FCFA.

Dans la région du Nord-Ouest, un marché a été signé sur un itinéraire de 142,99 km, deux marchés pour les routes principales en terre. Quant aux routes rurales, quatre marchés ont été signés pour un itinéraire de 179, 85 km. La région du NORD OUEST bénéficiera de l'entretien d’un linéaire de route de 586,3 km  pour un montant de 2 704 692 923 FCFA.

Pour ce qui est de la région du Sud-Ouest, s’agissant des routes rurales, deux marchés ont été signés  pour un itinéraire de 107,1 km. S’agissant  des routes principales en terre un marché a été signé sur un linéaire de 131 km. L’entretien routier dans le SUD -OUEST   est  programmé sur un linéaire de 391,1 km et les marchés attribués à hauteur de  6 044 588 290 FCFA.

En ce qui concerne le réseau Sud regroupant les régions du Centre, du Sud et de l’Est, l’on retient que  dans la région du Centre, en ce concerne les routes revêtues, quatre marchés ont été signés sur un itinéraire de 24.45 kms, deux marchés pour les routes principales en terre pour un itinéraire de 213.77 km. Concernant les routes rurales, treize marchés ont été signés pour un itinéraire de 613 km. En définitive, un linéaire de 1 002,22 km  et un linéaire de pont de 31 m  pour un montant de  15 239 246 218  FCFA.

Dans la région de l’Est, deux marchés d'entretien des routes principales en terre ont été signés pour un itinéraire de 163 kms. S’agissant des  routes rurales, quatre marchés ont été signés pour un itinéraire de 165.4 km. Au total, un linéaire de 418,4 km sera entretenu et un  linéaire de pont de  09 m  pour un  montant de 1 278 792 363 FCFA.

En ce qui concerne la région du Sud, deux marchés ont été signés sur un itinéraire de 142,99 km, deux marchés pour les routes principales en terre ont été signés pour un linéaire de 169 kms.  Quant aux routes rurales, quatre marchés ont été signés pour un itinéraire de 145, 3 kms. Le linéaire de route du SUD  est de 341,2 km  et un  linéaire de pont de 15 m pour un montant de 1 460 262 803 FCFA.

Des marchés d’études ont également été signés pour la réalisation des études de certains projets routiers.

En ce qui concerne la réalisation des travaux, la plupart des entreprises sont déjà mobilisées sur le terrain et sur plusieurs axes routiers les travaux ont démarré. Pour les entreprises qui ne sont pas encore mobilisées, le Maître d’ouvrage a donné le délai de fin décembre 2016 pour se mobiliser sinon toute entreprise qui n’aura pas démarré les travaux sera considérée comme défaillante et des mesures prévues à cet effet seront appliquées.

La deuxième grande articulation de cette vidéoconférence concernait le lancement du programme 2017. Les directeurs en charge de l’entretien routier notamment la Direction des Routes Rurales et la Direction de l’Entretien de la Protection et du patrimoine routier  ont présenté les axes retenus pour la campagne d’entretien 2017.  Concernant la région de l’Adamoua, pour ce qui est de l’entretien courant des routes en terre, 193.12 km de routes seront entretenues. S’agissant de l’entretien courant des routes bitumées, un linéaire de 60.59 km sera entretenu.  Pour ce qui est de l’entretien courant des routes rurales, un linéaire de 217,50 km est programmé. Un ouvrage d'art est programmé pour l’entretien des routes rurales. Il s’agit du Pont sur le Mayo Kila au PK19+500 sur le tronçon GALIM TIGNERE – WOGOMDOU département du FARO DÉO.

Concernant la région du Nord,  l’entretien de 135.36 km de routes en terre est prévu. S’agissant de l’entretien courant des routes bitumées, un linéaire de 200.46  km est programmé. Pour ce qui est des routes bitumées qui seront entretenues selon l’approche GENIS  (Gestion par niveau de service), 142.96 km de routes sont programmées. Pour ce qui est de l’entretien courant des routes rurales, un linéaire de 105 km est prévu.  Un ouvrage d'art est programmé dans d’entretien des routes classées. Il s’agit de la construction de deux dalots multiples à Boulkou au PK15+00, sur le tronçon POLI – FIGNOLE. Un ouvrage d'art est programmé dans d’entretien des routes rurales. Il s’agit de la construction d’un triple dalot à Nakong au PK2+200, sur le tronçon NAKONG - BANGLI – NDAOU.

S’agissant de la région de l’Extrême Nord, l’entretien de 168.18  km de routes en terre est prévu ;  un linéaire de 61.93 km est prévu pour l’entretien courant des routes bitumées ; Pour ce qui est de l’entretien courant des routes rurales un linéaire de 70.30 km est prévu.  L’entretien périodique des routes rurales est prévu sur un linéaire de 29 km. Un ouvrage d'art est programmé dans l’entretien des routes rurales précisément un radier dalot sur le Mayo Kouadaskoua au PK7+100,   sur le tronçon KARANTCHI - BOUGAROU – KOFFI.

Pour la région du Littoral, pour ce qui est de l’entretien courant des routes en terre, un linéaire de 91.59 km  sera entretenu. Pour des travaux confortatifs des routes bitumées, 147, 60 km de routes seront entretenues. La construction d’un ouvrage d'art est programmée et concerne le remplacement des buses métalliques à NDOUPE (LIM LT) – POUMA, POUMA - EDEA (INT N7) et EDEA (INT N7) – DOUALA. La construction d’un pont sur le Mboué au PK 0 + 300 à OKOTH – NKANKANZOCK département du Wouri. En ce qui concerne l’entretien courant des routes rurales un linéaire de 177.10 km est prévu.

Dans la région du Nord-Ouest, s’agissant de l’entretien courant des routes bitumées, un linéaire de 255.36 km est programmé.  Pour ce qui est des routes bitumées selon l’approche GENIS, un linéaire de 124.85 km est programmé. Un ouvrage d'art est programmé dans l’entretien des routes classées avec la construction d’un pont au PK285+500 sur la rivière  WUM – BAMENDA ; Un ouvrage d'art est programmé pour l’entretien des routes rurales précisément au PK285+500 NSOH – MUNDUM à MODELE – OKOROMANJANG et à BARE – MUKI dans le département de la MEZAM. Pour ce qui est de l’entretien courant des routes rurales, un linéaire de 246.40 km est programmé.

La région de l’Ouest quant à elle, connaîtra pour ce qui est de l’entretien courant des routes en terre,  un linéaire de 123.36 km est programmé. Les travaux confortatifs sur les routes bitumées sont prévus sur un linéaire de 211.50 km ;  des ouvrages d'art sont programmés pour l’entretien des routes rurales.  Il s’agit du pont sur le Melon au PK 1+600 dans le département du  BAMBOUTOS ; Pont sur la Metap au PK5+000 dans le département de la Menoua ; Pont  au PK8+000  entre BAGANGTE - BAGAM FOKAM. Pour ce qui est de l’entretien courant des routes rurales un linéaire de 315, 16 km est prévu.

Dans la  région du Sud-Ouest,  pour ce qui est de l’entretien courant des routes en terre,  un linéaire de 104.5 km est programmé. Pour ce qui est des routes bitumées un linéaire de 104.51 km est programmé. La construction d’un pont sur EHUKOH à BANGEM - NYAN LIMITE LITTORAL ; Pour ce qui est de l’entretien courant des routes rurales, un linéaire de 174.80 km sera entretenu.

Dans la région du Centre, s’agissant de l’entretien courant des routes bitumées, un linéaire de 61.31 km est programmé et 133,98 km pour l’entretien courant des routes en terre ; Les travaux confortatifs des routes bitumées sont prévus sur un linéaire de 330.40 km ; les travaux confortatifs des routes bitumées Genis sur 44.54 km ; le remplacement de buses est prévu sur l’Axe Yaoundé-Ndoupé ; un tablier sur la rivière Bikoa est prévu par ESSE – MOUMA ; Un pont sur la rivière  Lobo, 2 ponts sur le Makoubé et le Ngwati ; Pour ce qui est de l’entretien courant des routes rurales un linéaire de 447.20 km est prévu.

La région de L’Est aura 356.05 km de routes à entretenir en ce qui concerne l’entretien courant des routes en terre ; 258.42 km pour l’entretien courant des routes bitumées ;  Pour ce qui est des routes bitumées selon l’approche GENIS à l’Est, un linéaire de 189.09 km est programmé ;  l’entretien courant des routes rurales est programmé sur un linéaire de 211.20 km ;   des ponts seront construits  sur le Beke au PK5+100 dans le département de la KADEY et le  pont près de l'Aéroport au PK1+200 dans le département LOM ET DJEREM

En définitive, dans la région du Centre pour l’entretien courant des routes en terre, un linéaire de 303.82 km est programmé ; Les travaux confortatifs des routes bitumées sont programmés sur 161.11 km ; l’entretien courant des routes rurales est programmé sur un linéaire de 86 km.

A l’issue de cette présentation, en dépit des axes routiers programmés, le MINTP a demandé aux délégués régionaux de signaler  les tronçons routiers qui présentent des niveaux de dégradations avancées dans l’optique de préparer des interventions urgentes.

 

A la fin de la présentation des recommandations  ont été formulées à savoir: La maîtrise d’œuvre de certains chantiers routiers qui sera assurée par les responsables des services déconcentrés du Ministère des Travaux publics clairement identifiés ; des cabinets privés seront recrutés pour assurer la maîtrise d’œuvre de certains chantiers routiers ; des délégués régionaux doivent organiser des concertations avec les chefs d’entreprise adjudicataires des travaux routiers ainsi que les missions de contrôle avant cette fin du mois. Il a été suggéré aux délégués de solliciter les compétences des services des gouverneurs de région pour l’organisation de ces séances de travail ; les sous –directeurs des réseaux doivent suivre simultanément les travaux exécutés sur le terrain ; les dossiers d’appels d’offres doivent être bien élaborés pour éviter les multiples avenants ; les documents de présentations doivent être harmonisés et consolidés ; les travaux d’entretien doivent prendre en compte le drainage des eaux ainsi que la végétation de la localité ; les relevés de dégradation doivent être actualisés.

En somme, le suivi des travaux réalisés sur le terrain, la proactivité des responsables du Ministère des travaux publics et la bonne mobilisation des entreprises sur les chantiers permettront à coup sûr d’améliorer le niveau de service de nos axes routiers.

 

Plus de contenus dans Actualités

Autoroute Yaoundé-Douala (phase 1): les travaux s’exécutent entre le PK 00 et le PK 40

Posté le : juil. 15, 2016, Par : admin - Dans : Actualités

Les travaux de construction de l’autoroute Yaoundé-Douala (phase 1) suivent leur cours, entre le po...

LE LABOGENIE OUVRE SES PORTES

Posté le : avril 9, 2014, Par : Hannah - Dans : Actualités

Sous le haut patronage du Ministre des Travaux publics, le Laboratoire National du  ...