Français English
Vous êtes ici : Documentation » Textes et Lois

Textes et Lois

Entretien des routes. On examine la programmation des travaux en 2016

Posté le : janv. 4, 2016, Par : admin - Dans : Actualités

La programmation des travaux d’entretien routier en 2016 a constitué le point principal de la réunion de coordination présidée par le Ministre des Travaux Publics, le Lundi 28 décembre 2015, en présence du Secrétaire d’Etat auprès du MINTP chargé des Routes, du Secrétaire Général et de hauts responsables du Ministère des Travaux Publics.

Au terme de l’exercice 2015, il se dégage sur le guichet « Entretien » du Fonds Routier, un empilement de programmes du fait des lenteurs observées dans l’exécution des travaux par les entreprises d’une part et le démarrage desdits travaux d’autre part. À titre d’illustration, dans les réseaux de l’entretien routier, les marchés des programmes triennaux 2008-2010, 2009-2011, 2010-2012 et 20141-2013, sont toujours en cours d’exécution tandis que la plupart de ces marchés vont continuer de s’exécuter en 2016. A l’issue d’un inventaire exhaustif effectué préalablement à l’élaboration du programme 2016, il ressort que le nombre des contrats d’entretien routier actifs et appelés à se poursuivre en 2016 est de 406 dont 145 pour les travaux de cantonnage. 92 de ces contrats ne font pas l’objet des travaux du fait des défaillances des entreprises, avec une conséquence importante sur les axes concernés par ces travaux d’entretien. Au regard du niveau de dégradation de nos axes et de la sous-consommation des ressources du Fonds Routier, le Ministre des Travaux Publics a mis l’accent sur la programmation des travaux d’entretien pour l’exercice prochain.

Pour l’exercice 2016, il est envisagé l’entretien de 16 788 kilomètres de routes, pour un montant total de 91 995 462 283 f cfa. Les travaux d’entretien à effectuer au cours de l’exercice prochain concernent principalement l’entretien courant des routes en terre, l’entretien courant des routes bitumées, l’entretien périodique des routes bitumées, la signalisation sur les routes revêtues, les travaux de cantonnage, l’entretien et l’exploitation des bacs, le contrôle de tous ces travaux, la collecte des données de dégradation, les études de trafic, la gestion technique des stations de pesage et l’entretien des routes rurales. A travers cet exercice devant aboutir à la programmation des travaux d’entretien au cours de l’année 2016, il est question pour le Ministre Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, d’assainir le réseau, de garantir la consommation du budget alloué à l’entretien routier et de rendre visibles les actions d’entretien routier. Ainsi, il est important de clôturer les marchés passés depuis près de six ans et de développer à partir de 2016, des programmes cohérents, respectant le principe de l’annualité budgétaire et qui permettront aux usagers de ressentir les effets des investissements de l’Etat sur nos axes routiers.

Pour l’exercice 2016, l’enveloppe d’un montant total de 91 995 462 282 F CFA dont une programmation portant sur le budget de l’exercice 2016 pour un montant de 47 782 634 721 F CFA et une programmation additionnelle portant sur les ressources reportées (non engagées) des exercices 2014 et 2015 pour un montant de 44 212 827 551 F CFA, couvrira les travaux à effectuer par les entreprises et ceux menés en régie par les services déconcentrés du Ministère des Travaux publics. Des échanges menés au cours de cette réunion de coordination du 28 décembre 2015, on retient que, pour des raisons liées à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations  2016, à l’état du linéaire et à la portée économique des axes routiers, les itinéraires tels la totalité de la Route Nationale N°3 (Yaoundé-Douala-Limbé-Idénau) ; Carrefour Nsimalen-Ebolowa-Ambam  (Route nationale N°2) et Ngaoundéré-Garoua (Route nationale N°1) feront l’objet d’entretien en 2016.

D’une manière détaillée, la programmation 2016 des travaux d’entretien se présente comme suit, selon la préconisation des travaux en entreprise ou en régie :

Travaux à exécuter par les entreprises d’entretien routier.

Ceux-ci concernent l’entretien courant des routes en terre et bitumées ainsi que les ouvrages connexes pour un montant de 28 977 751 438 F CFA.

Entretien courant des routes classées en terre

7 952 924 328

Entretien courant des routes bitumées

4 432 600 952

Entretien courant des routes rurales

7 343 019 000

Entretien et exploitation des bacs

136 265 826

Gestion technique des stations de pesage routier

3 079 410 867

Cantonnage sur les routes revêtues

1 499 146 151

Contrôle des travaux d’entretien courant sur les routes classées en terre

1 652 465 897

Contrôle des travaux d’entretien courant sur les routes revêtues

2 704 826 567

Contrôle des travaux d’entretien courant sur les routes rurales

177 091 853

 

Les travaux des programmes engagés antérieurement vont par ailleurs se poursuivre et seront couverts par une enveloppe d’un montant de 20 528 871 810 F CFA, représentants la fraction des marchés devant être exécutés en 2016, tandis que le financement des travaux d’entretien périodique des routes bitumées sera assuré par les ressources reportées des exercices 2014 et 2015 et une partie des ressources de l’exercice 2016. L’objectif principal étant d’endiguer la sous-consommation des ressources constatées depuis un certain temps.

Travaux à exécuter en régie

Pour ce qui est de ces travaux, on note que l’exercice 2016 marquera le début effectif de cette activité dont toutes les conditions sont presque réunies. Il a par conséquent été pris en compte, la proportion des ressources de l’exercice 2016 augmenté de celles reportées de l’exercice 2015 qui n’ont pas été engagées pour constituer une enveloppe de 4 290 000 000 f cfa à consacrer aux travaux en régie dont 3 480 000 000 F CFA pour le réseau classé et 810 000 000 F CFA pour les routes rurales. La programmation de l’utilisation de ces ressources sera effectuée une fois que les axes susceptibles de faire l’objet de travaux en régie seront choisis.

Plus de contenus dans Actualités

ROUTE FOUMBAN-MANKI Le taux d’exécution est rendu à 70.30%

Posté le : mai 27, 2016, Par : admin - Dans : Actualités

Les travaux avancent sereinement en dépit de quelques contraintes à lever, ce qui a donné lieu à une amél...