Français English
Vous êtes ici : Appels d'Offres » Appels d'Offre Restreint

Appels d'Offre Restreint

Le Ministre des Travaux publics devant la Commission des Finances du SENAT

Posté le : déc. 8, 2016, Par : ngono - Dans : Français

Le mercredi 07 décembre 2016, le Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi, accompagné du Secrétaire d’Etat auprès du MINTP chargé des Routes, Louis Max Ayina Ohandja, était face aux sénateurs de la Commission des Finances de la Chambre haute. Ont été mis en exergue, les réalisations du MINTP au cours de l’année 2016 et le vaste chantier qui interpelle ce département ministériel pour l’année 2017.

La présentation du Ministre des Travaux publics s’est appuyée sur le rappel de l’ancrage stratégique des interventions du département ministériel dont il a la charge, les missions y afférentes, les réalisations du MINTP au cours de l’année qui s’achève, les projets à poursuivre ou à mettre en œuvre au cours de l’année 2017 et l’enveloppe budgétaire 2017. D’une manière générale, on note que pour l’année 2016, 310,2 km de nouvelles routes principales ont été bitumées avec l’achèvement des projets ci-après : l’aménagement de la route Djoum - Mintom 98 km ; (Route Nationale N°9) ; coût : 57,2 milliards F CFA ; la construction de la route Foumban-Manki d’une longueur de 40 km, sur la Route Nationale N°6 ; coût: 22 milliards F CFA ; l’achèvement de la phase 1 de l’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala, sur un linéaire de 19,2 km sur la Route Nationale N°3 ; coût : 60,901 milliards F CFA ; l’aménagement de la route Bachuo Akagbe-Mamfe–Ekok, d’une longueur de 83 km sur la Route Nationale N°6; coût : 54,4 milliards F CFA et la construction de la route Zoétélé-Nkolyop sur un linéaire de 30 km sur la Route Départementale 34 ; coût : 17,9 milliards F CFA.

Par ailleurs, 83 km de routes secondaires ont été construites dans le cadre du bitumage des routes à trafic modéré. Dans cet ordre, nous pouvons citer le bitumage des routes suivantes : Mengong (inter N2)-Nkolbityé-Vers Nselang phase1 : 10 km ; Nkolanga’a (Groupe Scolaire SFIDA-Nkolbikogo-Lada 2-Lada 1- Nkoabang (Inter N10) et bretelle 10ème arrêt : 10 km ; Melong-Bangem, phase 1 : 26,5 km ; Inter N4 (Echangeur Bandjoun)-Marché Baham- Bangou Ville et bretelle Marché Baham-Baham Chefferie-Baham ville : 18,5 km ; Banekane-Babou-Myamga-Bassamba : 18 km ; pour ne citer que ces actions du Programme de Construction des Infrastructures. L’on retient par ailleurs que les projets du volet routier du PLANUT ont débuté avec notamment les installations des entreprises sur les tronçons : Maroua-Bogo (linéaire : 39 km), Ekondo Titi-Kumba (linéaire : 60 km) et Soa-Esse-Awae (linéaire : 72 km).

Pour ce qui est du Programme de Maintenance, d’Entretien et de Réhabilitation des Infrastructures, on note que des travaux d’entretien confortatif de la Route Nationale N°3 sont en cours avec les taux d’exécution suivants : Lot 1 : Yaoundé-Ndoupe (RN3) (linéaire : 106 km, coût : 7 milliards F CFA), exécuté à 41% ; Lot 2 : Ndoupe-Douala (RN3) (linéaire : 109 Km, coût: 8,4 milliards F CFA), réalisé à 10% ; Lot 3 : Douala-Limbé-Idénau (RN3° (linéaire : 93 Km, coût: 5 milliards F CFA) ; exécuté à 92%. En outre, l’auscultation et l’inspection des ouvrages hydrauliques sur cet axe routier ont permis de retenir 319 buses métalliques, dont 217 à remplacer, au regard de leur durée de vie accomplie, sous-tendue par leur détérioration avancée ; déjà, celle de Manyaï qui s’est affaissée le 21 octobre 2016, créant un effondrement de la chaussée au point kilométrique 61.878, est en cours de remplacement par un dalot. De même, les résultats suivants ont été enregistrés dans ce programme : l’entretien courant des routes en terre (1950 km ; 8 milliards F CFA) ; l’entretien courant des routes bitumées du réseau classé prioritaire (648 km entretenues pour un montant de 7,9 milliards F CFA) et l’entretien des routes rurales prioritaires (2450 km ; 7,2 milliards F CFA). Le Ministre des Travaux publics a par ailleurs souligné que pour pallier les ruptures de trafic sur le réseau routier, des interventions ont été menées en régie sur des axes routiers, soit pour aménager des voies de désenclavement, soit pour maintenir la circulation, soit pour la rétablir en urgence. On note dans ce sens : le maintien de la circulation sur l’axe Babadjou-Bamenda (RN6), à travers des interventions fréquentes ; le rétablissement de la circulation sur la route Ngaoundéré-Garoua (RN1) ; le rétablissement de la circulation sur la route Mundemba-Isanguélé-Akpwa (57 km) ; le traitement des points critiques de dégradations sur le tronçon Bikoula-Djoum ; les travaux en cours, sur une voie alternative permettant de relier Ekong à Bengbis (80 km) et l’aménagement des voies de désenclavement de certaines zones reculées à fort potentiel agricole à l’instar du groupement Yebekolo-Nord dans le Nyong et Mfoumou. Concernant les opérations de réhabilitation des routes revêtues, celle de la phase 1 de la boucle du Dja (75 km, coût : 16,143 milliards F CFA) est entièrement achevée ; elle a porté sur les itinéraires Nkpwang-Nkolotou’outou-Djom, Yekombo-Nkoum-Yetotan-Carrefour Meyossela-Bidjong (54 km) et Zoétélé-Etoto-Ndele-Nkilzock-Vers Nkolbang (21 km). Les principaux projets de réhabilitation en cours d’exécution se présentent sont : Maroua-Mora (RN1) ; Mora-Dabanga-Kousseri (RN1) (linéaire : 204, 32 km) ; Mbéré Ngaoundéré (RN1) (linéaire : 89) ; Ngolbang-Zoétélé, Sangmélima-Mezesse-Meyomessala (D85) (boucle du Dja, phase 2) (linéaire : 65 km,); réhabilitation (phase 2) à achever du pont sur la Dibamba (448 ml) – RN3 et sur le Nyong (228 ml) - RN9 et la réhabilitation du pont sur la Bénoué à Garoua (RN1) (406 ml ).  Des études importantes ont également été relevées au bénéfice des réalisations de l’année 2016.

Pour ce qui est de l’année 2017, on relève que l’enveloppe 2017 chiffrée à 461 904 millions va permettre de poursuivre et de démarrer plusieurs autres projets avec des actions axées sur la poursuite des grands travaux d'infrastructures routières, autoroutières et d'ouvrages d'art en cours ; l'exécution du volet routier du Plan d'Urgence Triennal pour l'Accélération de la Croissance Économique (PLANUT) ; la poursuite de l'important programme de désenclavement des bassins de production et de desserte des zones de consommation et d’assurer la connectivité des localités dans le cadre du programme de connectivité par la route.

L’attention des Sénateurs a précisément été portée sur le taux d’avancement des travaux de construction de l’Autoroute Yaoundé-Douala (phase 1) ; la qualité des travaux d’entretien routier ; les problèmes d’assainissement et d’écoulement des eaux sur nos axes routiers et les interventions en régie. Par ailleurs, la qualité des documents présentés par le Ministère des Travaux publics ; la clarté de la présentation du Ministre des Travaux publics ; la densité des informations liées à cet effet ; la promptitude de la réaction du MINTP à rétablir la circulation entre Yaoundé et Douala après l’incident du 21 octobre 2016 ; les efforts menées en matière de communication sur l’exécution des projets en cours et la dynamique impulsée par le Ministre des Travaux publics dans le domaine de l’entretien routier, ont été fort relevés par les sénateurs du Rassemblement démocratique du Peuple camerounais et ceux du Social Democratif Front.

Plus de contenus dans Français

Route Bertoua-Batouri, les travaux sont rendus à 82,4 % sur le lot Mandjou-Akokan.

Posté le : août 9, 2010, Par : alima - Dans : Français

Long de 45 km, le lot 1 Mandjou-Akokan de la section de route Bertoua-Batouri affiche un taux d'avancement physiqu...

Projet d’aménagement de la Route Kumba-Mamfe : L’emploi des jeunes à l’ordre du jour

Posté le : oct. 2, 2014, Par : admin - Dans : Français

Optimiser le potentiel de l’emploi  dans l’investissement fait dans le secteur des infrastructures tel est l...

PROTECTION DU PATRIMOINE ROUTIER

Posté le : nov. 7, 2012, Par : Claudia - Dans : Français

99 nouveaux officiers de police judiciaire à compétence spéciale dans la région du Centre

PROTECTION DU PATRIMOINE ROUTIER

Posté le : nov. 7, 2012, Par : Claudia - Dans : Français

99 nouveaux officiers de police judiciaire à compétence spéciale dans la région du Centre
Suivez-nous sur les réseaux sociaux - FaceBook Twitter RSS