Français English
Vous êtes ici : Appels d'Offres » Appels d'Offre Restreint

Appels d'Offre Restreint

Entretien routier par cantonnage, une nouvelle approche sur la route Yaoundé-Douala

Posté le : déc. 28, 2015, Par : admin - Dans : Actualités

Le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux Publics Chargé des routes,  Louis Max AYINA OHANDJA a effectué le mardi 22 décembre 2015, une descente sur l’axe Yaoundé-Douala à l’effet de suivre de l’exécution des travaux de cantonnage entamés il y a quelques jours et d’évaluer  l’état d’avancement  des  travaux d’urgence en cours sur cet axe.

Rendues à une semaine et treize jours de  consommation d’un délai de deux (02) mois, les entreprises SIDNEY SARL et et EBM SARL sont à pied d’œuvre afin de rendre plus fluide la visibilité sur l’axe Yaoundé-Douala a travers un cantonnage dit lourd. Louis Max AYINA OHANDJA n’a pas lésiné sur les mots pour faire comprendre à ces deux entreprises que ce cantonnage qui débute « doit désormais être un modèle pour les prochains ce qui signifie qu’il ne s’agit pas du désherbage ordinaire que les entreprises précédentes, défaillantes d’ailleurs avaient l’habitude d’exécuter ». Ces dernières sont  tenues au  désherbage ou débroussaillement des abords et nettoyage des équipements ;  au décapage et nettoyage des accotements ;  au curage des fossés et exutoires ;  au curage des ouvrages hydrauliques existants ;  au dégagement des ouvrages d’art ;  au dégagement d’emprise ;  aux élagages des grands arbres et à l’abattage d’arbres et arbustes.

Ces travaux consistent à  désherber et à débroussailler sur une bande de quatre (04) mètres (mesurée à l'horizontale) à partir du bord extérieur des fossés ou de la crête du talus si le développé de celui-ci est inférieur à deux (02) mètres, de part et d'autre de la route .Si la route ne comporte pas de fossés, la distance sera comptée à partir du bord extérieur de l'accotement s'il existe ou du bord de la chaussée dans le cas contraire.. Le débroussaillement comprend aussi la coupe, le dessouchage et la reconstitution des trous de dessouchage avec la terre d'apport, de tout arbuste dont le diamètre mesuré à un (01) mètre du sol est inférieur à dix (10) centimètres si le dessouchage n'est pas possible (voisinage immédiat de la chaussée), la coupe doit être faite au ras du sol. Tous les déchets végétaux seront rejetés hors de l'emprise des travaux en un lieu agréé par le Maître d'Ouvrage. Les produits issus des travaux de débroussaillement pourront être récupérés par les riverains, mais en aucun cas, ne pourront être vendus par le Cocontractant. Il est strictement interdit de brûler ces déchets pour éviter de déclencher des feux de brousse. Sur les zones de talus en déblai, le désherbage se fera à partir du bord extérieur du fossé sur le développé du talus et sur quatre (04) mètres à partir du sommet du talus si ce développé est inférieur à deux (02) mètres. Les talus en remblai se fera à partir du bord du talus sur une bande d'au moins quatre (04) mètres. Dans  une bande de quatre (04) mètres tous les arbustes de moins de dix (10) centimètres de diamètre doivent être éliminés, y compris les arbustes fruitiers. Aussi, la signalisation doit être de mise lors de l’abattage des arbres.

La première section des travaux  conduits par SYDNEY SARL s’élargie sur la région du centre et débute au PK 9, venant de Yaoundé jusqu’au PK 64+00 pour ce qui est du lot 1. Le lot 2 quant à lui va du PK 64+00 jusqu’au pk 119+00 pont de Ndoupe/limite régions centre-Littoral. L’entreprise EBM SARL est circonscrite à la deuxième section. Son premier lot commence sur cette  limite jusqu’au pk 174+00 de l’axe.  Le lot 2 se borne du PK 174+00 jusqu’au pk 229+00. Chaque lot mesure 55 km ce qui fait  pour  chacune de ses entreprises 110 km de cantonnage à exécuter. Le Secrétaire d’Etat a fait le constat selon lequel elles n’ont pas encore pris la pleine mesure de la confiance du MINTP placée en elles. Pour un souci de respect  des  délais et dans un esprit pédagogique, Louis Max Ayina Ohandja a prescrit le renforcement des équipes de travail présentes sur  le terrain « car aucun retard ne sera toléré » ; un planning de travail bien détaillé doit être transmis dans les  prochaines heures à l’administration. Les entreprises doivent se rapprocher de cette dernière pour proposer des coûts raisonnables qui correspondent au travail a effectué afin que les travaux arrivent à terme.

Pour un meilleur suivi et contrôle  de ces travaux, le Ministre des Travaux publics a mis sur pied une équipe de projet qui en étroite collaboration avec les délégués regionaux du Centre et du Littoral, se chargera du respect du cahier de charges, proposera au cas échéant des mesures urgentes correctives. L’autorité administrative doit sensibiliser les populations sur  l’exploitation des accotements à des fins de cultures.

Ces travaux s’inscrivent dans le souhait du Ministre des Travaux public, celui   de voir les usagers de la route nationale N°3 de circuler en toute sécurité.

Plus de contenus dans Actualités

Réhabilitation de la Nationale N9, Mbalmayo-Sangmélima: un procédé nouveau pour l’exécution des travaux

Posté le : juil. 27, 2022, Par : alima - Dans : Actualités

Le Ministre des Travaux publics effectue ce jour, 25 juillet 2022, un parcours de l’itinéraire du projet de réhab...

Travaux en régie : le coup de pouce du MINTP

Posté le : oct. 3, 2014, Par : Hannah - Dans : Actualités

Le parc National de Matériels de Génie Civil (MATGENIE) a réceptionné  le jeudi ...

Entretien durable des Routes en Terre : prolonger la durée de vie avec un entretien à coût optimisé.

Posté le : juin 4, 2021, Par : alima - Dans : Actualités

C'est le principal objectif fixé lors de la clôture du séminaire de vulgarisation de la Note de Stratégie d'Entre...
Suivez-nous sur les réseaux sociaux - FaceBook Twitter RSS