Français English
Vous êtes ici : Appels d'Offres » Appels d'Offre Restreint

Appels d'Offre Restreint

Routes Foumban- Manki, Manki-Pont de la apé,Garoua-Boulai- Ngaoundéré. Le maitre d’ouvrage fixe le cap.

Posté le : oct. 22, 2015, Par : Hannah - Dans : Actualités

C’est dans l’optique d’examiner les problèmes et les obstacles qui freinent l’avancement des projets de construction des routes sus mentionnées dans les régions de l’Ouest, de l’Est et de l’Adamaoua, qu’Emmanuel Nganou Djoumessi,Ministre des Travaux publics,   a reçu le 19 octobre dernier les différents acteurs qui interviennent dans la mise en œuvre de ces projets.

La salle des réunions du cabinet du Ministre des travaux publics a servi de cadre aux échanges entre le maître d’ouvrage, les ingénieurs de suivi, les entreprises adjudicataires des marchés, les Missions de contrôle géotechnique et ou technique  des projets de construction des routes Foumban-Manki, Manki-Pont de la Mapé et Garoua –Boulai N’Gaoundéré session Mbéré-Ngaoundéré.Séquences en trois phase, les échanges menés par le maître d’ouvrage avaient non seulement pour but de s’enquérir de l’état d’avancement des projets, mais aussi et surtout d’identifier les obstacles à leur mise en œuvre.

La première séance de travail  a porté sur l’évaluation des activités menées sur le chantier de construction  de la route  Foumban- Manki longue de 40 km. A ce sujet, le Directeur général de l’entreprise Eser chargé de la construction de cet axe routier a rassuré le Mintp de la reprise effective des travaux sur ce chantier en arrêt depuis le 30 mai 2014. En 8 mois déjà, elle a pu réaliser un taux d’exécution de 80%. L’objectif de l’entreprise étant d’achever  ce chantier en mars 2016,  elle a acquis deux excavateurs  de 50 tonnes chacun pour l’accélération des travaux.

Par ailleurs, le représentant de la Mission de contrôle assurée par le Groupement Beta consult a relevé les raisons qui ont provoquées l’arrêt des travaux. Il a également  évoqué la question des travaux supplémentaires ainsi que les  prix nouveaux engendrés par les problèmes géotechniques rencontrés, en plus du non paiement des décomptes dû à une erreur sur le virement des ressources budgétisées en 2013 pour le projet. Des mesures correctives ayant été prises, l’entreprise s’est dite déterminée à offrir à la région de l’Ouest une route moderne.

-          Bitumage de la route Manki-Pont de la Mape

Pour le projet de bitumage de la route Manki-Pont de la Mape, Emmanuel Nganou Ndjoumessi a pris acte au cours de la deuxième séance de travail, des difficultés rencontrées par  les entreprises Bun’s/ Mag et Comete/Alrabiah/Beta consult chargés de l’exécution et du contrôle des travaux sur le terrain. Selon le représentant de la Mission de contrôle, ces difficultés sont relatives sur le plan technique, au mauvais état de la voie d’accès sur le  site du projet, au retard dans la production  du dossier  d’exécution des travaux et à une mobilisation insuffisante en matériel et en personnel de l’entreprise chargée de réaliser les travaux. A cela s’ajoutent d’abondantes pluies survenues à la  mi-juillet, causant ainsi le report des activités de terrassement au mois de novembre 2015.  Les entreprises ont également relevé  le retard  observé dans le paiement des décomptes provisoires  des entreprises et  les questions de fiscalité que rencontre la Mission de contrôle dans sa gestion quotidienne. Le Ministre des travaux publics a indiqué qu’il prendra en compte les doléances  et a demandé  à chaque acteur de jouer pleinement son rôle dans la réalisation  de ce projet.

-section Mbéré-N’Gaoundéré, des travaux d’aménagement de la route Garoua-Boulai-N’Gaoundéré.

Les travaux de construction  de la section de route Mbéré-Ngaoundéré sont aujourd’hui estimés à un taux d’avancement physique de 99,9%. Au cours des travaux organisés par le Mintp et auxquels ont pris part les entreprises Andrade Butierrez/Zagope et Egis  international/ Egis Cameroun chargées de l’exécution et du contrôle des travaux sur le terrain, il a été convenu par tous les acteurs, que les travaux reprendront à la fin de la saison des pluies. Et pour cause, l’apparition  de dégradations précoce sur la couche de roulement en béton bitumineux n’avait pas permis de prononcer la réception provisoire des travaux. Ce qui avait alors crée une situation de crise entre les différents acteurs.

Toutefois, le rapport de la mission tripartite constituée de la  Mission de contrôle, de l’entreprise adjudicataire du marché et du  Labo génie avait permis au Maitre d’ouvrage de notifier à l’entreprise la reprise du revêtement sur tout le linéaire, pour une durée de 16 mois à partir du 1er janvier 2015. Ces travaux étaient déjà en cours avant le début des pluies.

Plus de contenus dans Actualités

Durabilité des routes en terre : le Carboncor envisagé comme solution

Posté le : déc. 2, 2022, Par : Hannah - Dans : Actualités

Son Excellence MANDLA LANGA, Haut-Commissaire d'Afrique du Sud, a été reçu en audience ce 1er décembre 2022, par ...

National Road No.16: Start of Works on the Kumba-Ekondo Titi Section

Posté le : nov. 28, 2022, Par : alima - Dans : Actualités

Following new security measures taken to enable the execution of construction works for the 60-km-long Kum...