Français English
Vous êtes ici : Projets/Réalisations » Actualités » Ministère

Ministère

CEREMONIE D’OUVERTURE A LA CIRCULATION DE L’AUTOROUTE KRIBI-LOLABE, SECTION DE L’AUTOROUTE EDEA-KRIBI

Posté le : août 2, 2022, Par : alima - Dans : Ministère

 

Allocution de Monsieur le Ministre des Travaux Publics

-        Monsieur le Ministre des Finances, Président du Comité de Pilotage et de Suivi de la Réalisation du Complexe industrialo-portuaire de Kribi, ensemble les membres dudit Comité ;

-        Monsieur le Ministre Délégué auprès du Ministre des Transports ;

-        Monsieur le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux Publics, chargé des routes ;

-        Messieurs les Membres du Gouvernement ;

-        Monsieur le Gouverneur de la Région du Sud ;

-        Monsieur le Secrétaire Général du Ministère des Travaux Publics ;

-        Monsieur le Président du Conseil d’Appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat ;

-        Monsieur le Président du Conseil Régional du Sud ;

-        Monsieur le Préfet du Département de l’Océan ;

-        Monsieur le Président de la Commission des Finances et du Budget du SENAT ;

-        Honorables Membres du Parlement ;

-        Mesdames et Messieurs les Conseillers Régionaux ;

-        Madame et Messieurs les Sous-Préfets ;

-        Monsieur le Maire de la ville de Kribi ;

-        Mesdames et Messieurs les Maires ;

-        Monsieur le Directeur Général du Port Autonome de Kribi, Coordonnateur de l’Unité Opérationnelle du Comité de Pilotage et Suivi de la Réalisation du Complexe Industrialo portuaire de Kribi ;

-        Chers membres de l’Unité Opérationnelle ;

-        Mesdames et Messieurs les Membres du Comité de Suivi du contrat de Partenariat ;

-        Mesdames et Messieurs les Conseillers Municipaux ;

-        Messieurs les Directeurs des administrations publiques associées ;

-        Monsieur le Directeur Général de la China Harbour Engineering Company   Ltd ;

-        Monsieur le Directeur Général de la Kribi Highway Management ;

-        Mesdames et Messieurs les Directeurs et les Chefs d’entreprises privées ;

-        Messieurs les responsables du groupement STUDI INTERNATIONAL / INTEGC ;

-        Messieurs les Présidents des syndicats de transporteurs ;

-        Autorités politiques ;

-        Leurs Majestés, les Chefs Traditionnels, Dignitaires Religieux ;

-        Mesdames et Messieurs les Directeurs de Publications, Mesdames et Messieurs les journalistes, femmes et hommes de médias ;

-        Distingués invités, Chers Participants.

-        Mesdames et Messieurs, en respect de toute préséance.

C’est avec un  réel plaisir que je relève vos présences respectives à cette cérémonie fort symbolique, de mise en service de l’autoroute Kribi-Lolabe, une section de l’autoroute projetée Edéa-Kribi.

Je vous remercie vivement d’être ainsi les témoins de ce rendez-vous emblématique qui concrétise la volonté d’un homme,  Monsieur le Président de la République, Son Excellence PAUL BIYA de mener le Cameroun, terre d’opportunités, vers la prospérité et, dans cet élan, de promouvoir un pôle industriel  et portuaire à Kribi. Sous Son impulsion, en effet, le Programme de développement infrastructurel connait des avancées remarquables ; l’autoroute Kribi-Lolabé qui entre en activité d’exploitation ce jour, est une des illustrations. Pour lui, je vous prie de vous mettre debout et de lui accorder des applaudissements nourris après une  poignée de mains aux voisins.

Je remercie Monsieur le Maire de la ville de Kribi, pour les mots d’accueil chaleureux qu’il a prononcés à l’endroit des Membres du Gouvernement et des participants.

Monsieur le Maire, il ne fait aucun doute que cette expression de votre amabilité témoigne de votre satisfaction et surtout, traduit éloquemment l’adhésion des populations  riveraines à cet important projet. Elles l’ont acceptée ; elle l’on bien accueillie ; elles ont contribué à son aménagement. Au nom de Monsieur le Président de la République, Son Excellence  Monsieur Paul BIYA, je les en remercie, je les en félicite et je les rassure que la vocation de cette infrastructure, comme de toute autre, est de concourir à l’amélioration de leurs conditions de vie.

Monsieur le Maire, j’ai bien intégré vos doléances

A cet égard, je voudrais dire nos remerciements appuyés au Président du comité de pilotage et de suivi de la réalisation du complexe industrialo portuaire de Kribi, le Ministre des Finances, ainsi qu’à son unité opérationnelle, ensemble leurs membres pour leur engagement dans l’atteinte des objectifs de modernisation et de densification des infrastructures de désenclavement et d’accessibilité, de la zone industrielle et portuaire qui nous accueille. L’heureux aboutissement de cette phase va, à coup sûr, améliorer la compétitivité de la chaine de transport vers et à partir du Port Autonome de Kribi et, partant, son attractivité. Je félicite au nom du Ministre des Finances et en mon nom nos équipes respectives dont la dynamique collaborative n’a souffert d’aucune interrogation. Nos équipes ont su se mettre en hauteur devant les aménagements procéduraux peu ordinaires auxquelles nous devions nous conformer. Les innovations procédurales résultant  de ce que  nous devions conduire à achèvement la première autoroute réalisée en Partenariat Public-Privé dans notre pays.

Je souligne, pour les en remercier particulièrement, la qualité des analyses du personnel du Conseil d’Appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat (CARPA) dont l’expertise précieuse a sous-tendu les discussions entre le Gouvernement et le partenaire privé, China Highway Engineering Company (CHEC).

Je voudrais remercier davantage les riverains de l’autoroute Kribi-Lolabe pour la patience, la compréhension et l’esprit de coopération, qui les ont animés depuis le démarrage des travaux. Je reconnais que la conclusion du processus d’indemnisation aura été long ; mais au final, nous nous réjouissons que les travaux se soient effectués sans interruption. C’est un exemple de patriotisme, c’est un exemple d’esprit de sacrifice de leur part, sans lesquels rien ne saurait se construire. Je tiens à souligner que les quelques paiements encore attendus, seront faits dans quelques jours.

Quoiqu’il en soit, 600 millions de F CFA ont été remis à 291 bénéficiaires, 500 millions le seront dans les prochains jours à 45 bénéficiaires ; les 500 autres millions suivront.

Je félicite les autorités administratives et municipales pour leurs capacités de persuasion. Je les engage à continuer d’écouter les riverains.

J’exalte la mutuelle et bénéfique coopération avec nos pays amis, à l’exemple de la Chine dont le concours de sa banque d’Exportation et d’importation a financé les travaux.

Ma profonde et sincère reconnaissance va à l’endroit de Monsieur le Premier Ministre, Chef Gouvernement, Autorité des contrats de partenariat, pour Ses hautes orientations constantes.

J’élève mon infinie et déférente gratitude à Monsieur le Président de la République, au nom duquel nous procédons ce jour à la mise en service de cette infrastructure.

-        Mesdames et Messieurs,

Le programme de développement autoroutier décidé par Monsieur le Chef de l’Etat, prévoit la construction de  divers tronçons autoroutiers, dont les études de faisabilité sont disponibles. Il s’agit notamment des autoroutes :

  • Yaoundé - Douala (199 km) ; les travaux de la première section Yaoundé Bibodi (60 km) sont achevés ;
  • Edéa – Kribi - Lolabé (130 km) dont nous consacrons la mise en service de la première phase ce jour ;
  • Douala – Limbé (70 km) ;
  • Intersection (Yaoundé-Douala) - Bafoussam (250 km) ;
  • Bafoussam – Bamenda (116 km) ;
  • Yaoundé – Ngaoundéré – Garoua – Maroua – Kousseri – N’djaména (1 400 à 1 500 km suivant les variantes).

Ces itinéraires autoroutiers se raccorderont aux voies de contournement des grandes villes traversées dont la maturation, c’est –à-dire la préparation technique, est achevée.

Le développement de ces autoroutes nécessite la mobilisation d’importantes ressources financières. Les exigences pérennes de performance pour l’usager, d’efficience et d’efficacité dans le financement, l’exploitation et la maintenance de l’ouvrage, commandent que la gestion de ces infrastructures soit détachée des circuits administratifs ordinaires. C’est pourquoi, l’exploitation et la maintenance des premières sections autoroutières en construction ainsi que celles programmées en secondes phases, s’appréhendent dans le cadre des contrats de Partenariat Public-Privé, suivant la réglementation en vigueur. Le Gouvernement entend ainsi tirer profit des avantages offerts par ce mode de commande publique qui suppose un apport de financement par le partenaire privé. Bien plus, le Gouvernement s’assure que ces contrats de Partenariat Public-Privé se traduisent en une moindre sollicitation du trésor public, donc du contribuable. Ce qui a induit que les usagers de l’autoroute Kribi –Lolabé devront s’acquitter des tarifs de péage allant de 600 F CFA à 5600 F CFA.

Il vous souvient que le contrat de Partenariat Public-Privé sur lequel sont assises l’exploitation et la maintenance de cette infrastructure avait été signé ici même, le 30 décembre 2020, entre d’une part le Gouvernement représenté par le Ministre des Finances et le Ministre des Travaux Publics, et d’autre part, le partenaire privé CHEC.

-        Mesdames et Messieurs,

Le projet d’autoroute Edéa-Kribi-Lolabé s’exécute en deux phases : la première, dont les travaux sont achevés, porte donc sur la section Kribi-Lolabé et la seconde, dont le processus de préqualification des entreprises est en cours, portera sur la section Edéa-Kribi (92 km).

L’ouvrage qui nous rassemble a un linéaire de 38,5 km en 2x2 voies extensibles à 2x3 voies + 4,94 km de voie de raccordement en 2x2 voies. Le tracé s’étend sur un itinéraire partant du village Mboro pour déboucher à Bilolo dans l’arrondissement de Kribi 2ème. Il est relié au Port Autonome de Kribi par une pénétrante de 1,24 km, avec, en plus, un prolongement de 775 m dans la voirie portuaire ;  elle est également reliée à la Nationale N°7 Edéa – Kribi par une voie de raccordement de 3,7 km partant de la Nationale N°22, Yaoundé-Olama–Kribi.

Le projet comprend également:

  • § Trois (03) diffuseurs développant une longueur totale de 5,49 Km :
    • Le diffuseur du Pk 3+610 au niveau du Port Autonome de Kribi ;
    • Le diffuseur du Pk 29+780 au niveau de la Nationale N°17 ;
    • Le diffuseur du Pk 38+500 au niveau point kilométrique fin de l’autoroute.
    • § Dix ouvrages d'art dont deux grands ponts sur la Kienké (100 m) et sur la Lobé (140 m) ;
    • § Deux passerelles piétonnes ;
    • § Deux gares de péage dont la principale est au point kilométrique 25 ;
    • § L’amorce de l’aménagement de la Nationale N°17 sur une longueur totale de 1,360 km ;
    • § Cent vingt (120) ouvrages hydrauliques transversaux.

Dans le cadre de ce projet, dix-huit (18) points d’eau et 22,6 km de voies de rétablissement ont été réalisés au bénéfice des populations riveraines. Je voudrais m’attarder sur les voies de  rétablissement pour dire qu’elles visent à améliorer la mobilité des populations avec le relèvement des axes qui, existaient avant la construction de l’autoroute ; Elles ont donc été bitumées. Il a également été procédé à la sensibilisation des populations sur la consistance d’une autoroute et les contraintes liées à son voisinage. Cette sensibilisation va se poursuivre.

Pour Monsieur le Président de la République, en effet, l’aménagement d’une infrastructure routière doit comporter des mesures destinées à relever les conditions de vie des populations de sa zone d’influence. Il demande que par la route, les populations ressentent un changement satisfaisant et agréable dans leur vie quotidienne, parce que la route aura été un levier dans le relèvement leur bien-être, de leurs conditions sociales et économiques.

Outre cette dimension socioéconomique de proximité induite par le Plan de Gestion Environnementale et Sociale de tout projet infrastructurel, l’autoroute Kribi-Lolabé intervient pour impulser les investissements privés dans la zone industrielle et portuaire de Kribi.

Le Chef de l’Etat va plus loin, Lui qui a décidé avec le concours de Banque Africaine de Développement d’un autre projet dit d’aménagement des routes de la zone industrielle de Kribi (PARZIK) qui mobilise environ 139,4 milliards F CFA. C’est un investissement financier destiné à construire la voie expresse Lolabé-Campo, le pont sur le fleuve Ntem entre Campo au Cameroun et Bata en Guinée Equatoriale, la route Edéa-Kribi et  ses aménagements connexes.

Permettez-moi, Mesdames et Messieurs, de dire la très haute appréciation du Président de la République à nos Partenaires Techniques et Financiers, dont la Banque Africaine de Développement, pour leur soutien constant à nos efforts de développement.

Déjà, la vitesse de circulation entre Kribi et Campo est d’au moins 60km/h  c’est –à-dire qu’elle est en bon état suite à un partenariat liant le Ministère des travaux Publics et une société privée. Par ailleurs les travaux de construction de la Nationale 17 Ebolowa-Akom II- Kribi  connaîtront une accélération dès la prochaine saison propice aux routes en terre.

-        Mesdames et Messieurs,

C’est donc dans cette mouvance que nous pouvons souligner, la détermination du Chef de l’Etat, Son Excellence Paul BIYA, qui, en dépit d’un contexte international difficile du fait de la dégradation de l’économie mondiale et d’un environ national préoccupant, nous conduit vers le progrès avec l’aménagement des infrastructures, soubassement de la croissance économique et sans lesquelles, il n’y a pas de création des richesses, il n’y a pas d’investissement productif  possible. L’autoroute Kribi-Lolabé que nous mettons en service aujourd’hui, comme nous avons mis en service hier, les axes Olama-Bingambo (106 km), Grand Zambi-Kribi (52 km), Maroua-Mora (60 km), Mandjou-Akokan-Batouri (90 km), Batchenga-Ntui-Yoko-Lena-Tibati, le corridor Sangmelima-Ntam-Mbalam, etc., sont là pour illustrer la marche irréversible de notre pays, le Cameroun, vers un Nouveau Pays Industrialisé, tel que le veut et s’y emploie Son Excellence Monsieur Paul BIYA, Président de la République, Sous la coordination du Premier Ministre, Chef du Gouvernement.

Il convient de souligner ici que, pour la mise en œuvre de ce projet, un contrat de type Engineering Procurement Construction (EPC) a été signé le 28 novembre 2012, entre l’entreprise China Harbour Engineering Company Ltd (CHEC) et l’État du Cameroun représenté par le Président du Comité de Pilotage  et de Suivi de la Réalisation du Complexe Industrialo-Portuaire de Kribi, pour un montant de 453 192 816 dollars US, soit environ 250 000 000 000 FCFA HT.

Les travaux objet dudit contrat ont été cofinancés par EximBank de Chine (85 %) et l’État du Cameroun (15%). Dans le cadre d’un partenariat public privé, l’entreprise CHEC  qui a réalisé les travaux a pris en charge les 15% de contrepartie qui incombait au gouvernement, ainsi que le financement des bâtiments et équipements de fonctionnalité de l’ouvrage.

Le contrôle technique des travaux a été assuré par le Groupement STUDI INTERNATIONAL/INTECG ; l’assistance à la maîtrise d’ouvrage était conduite par le Groupement EGIS INTERNATIONAL/EGIS CAMEROUN.

Ainsi, l’État a confié au Partenaire privé, CHEC, le financement partiel, la conception, la construction, l'exploitation, l’entretien et la maintenance de l’Autoroute, étant entendu qu’une partie de l’investissement financier est prise en charge par l’État. Il en a résulté un partage de risque d’exploitation avec une entité, société de projet, la Kribi Highway Management, créée à cette fin.

Je félicite les membres de l’équipe-projet (entreprise, Mission de contrôle, Assistance à la Maîtrise d’ouvrage Ingénieurs de marché, Ingénieurs de suivi) pour leur engagement et leur professionnalisme qui nous donnent de vivre cette belle infrastructure.

  • Mesdames, Messieurs,

Le programme de mise en œuvre des infrastructures autoroutières et routières est une réalité que nous vivons à travers les axes livrés et qui montrent que le Cameroun se transforme.

Oui, le Cameroun est chaque jour davantage un « vaste chantier » comme s’y est engagé le Chef de l’Etat S.E.M Paul Biya ; nous pouvons aujourd’hui en apprécier l’un des pans.

Du reste, chaque infrastructure achevée et livrée est un pas de plus vers la modernité et, au bout du compte, vers l’émergence. Cet objectif vital fixé par le Chef de l’Etat nous concerne tous. Notre marche est commune vers une économie inclusive et créatrice de richesses à recycler en emploi ou en investissements sociaux ; chacun peut et doit y contribuer comme les populations des arrondissements de Kribi IIème et de Lokoundje. Ensemble, quelles que soient les difficultés, nous devons construire et entretenir nos routes ; car, la route est au centre du développement. Sa réalisation est au bout des efforts conjugués.

  • Mesdames, Messieurs,

Je salue à nouveau vos présences respectives comme les témoins de cette belle réussite du Programme Politique du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Paul BIYA. J’émets le vœu que l’exploitation responsable de cette infrastructures moderne ainsi que d’autres, nous inscrivent de manière irréversible, dans les canaux d’une économie émergente.

Vive notre beau pays le Cameroun et son Illustre Guide, Son Excellence Monsieur Paul BIYA,

Dieu Tout Puissant Les bénisse !

Je vous remercie de votre attention bienveillante.

 

 

Plus de contenus dans Ministère

Entretien routier:le Mintp évalue ses contrats

Posté le : août 2, 2013, Par : Claudia - Dans : Ministère

Le Ministère des Travaux publics a passé près de 2 400 contrats d’entretien routier avec des entreprises privée...

LE MINTP AU FRONT DE LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION

Posté le : mai 8, 2013, Par : Claudia - Dans : Ministère

Yaoundé, 30 avril 2013. Le ministère des Travaux publics (Mintp) a organisé à l’Ecole nationale supérieure des...

Budget 2013 : Le Mintp justifie son enveloppe

Posté le : nov. 30, 2012, Par : Claudia - Dans : Ministère

Yaoundé, 29 novembre. Le ministre de Travaux publics, Patrice Amba Salla, a défendu le projet de budget de son d...

Installation des nouveaux responsables récemment nommés au MINTP, du décret à l’action

Posté le : mars 8, 2014, Par : admin - Dans : Ministère

Les hauts responsables récemment nommés par décret du Président de la République et décret du Premie...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux - FaceBook Twitter RSS