Français English
Vous êtes ici : Appels d'Offres » Appels d'Offre Restreint

Appels d'Offre Restreint

Projets routiers Intégrateurs et facilitation des transports en zone CEMAC : le satisfecit du Comité de pilotage.

Posté le : févr. 3, 2022, Par : alima - Dans : Actualités

Les travaux du Comité national de pilotage des programmes routiers intégrateurs et des projets de facilitation des transports en zone CEMAC s’est tenue le 03 février 2022 dans la salle des conférences du premier étage de l’Immeuble de l’Emergence. Lesdits travaux étaient présidés par le Ministre des Travaux publics Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, Président du Comité, en présence de Monsieur le Ministre des Transports Jean Ernest MASSENA NGALLE BIBEHE, vice-président du Comité, du Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux publics chargé des Routes Armand NDJODOM, du Secrétaire Général du Ministère des Travaux publics, Urbain Noel EBANG MVE, des membres du Comité et de quelques invités.

Le Comité national de pilotage des programmes routiers intégrateurs et des projets de facilitation des transports en zone CEMAC est l’instance de coordination des projets routiers mis en œuvre en vue d’améliorer la circulation et le transport en zone CEMAC. Pour l’année 2022, le Programme de Travail associé au  Budget Annuel (PTBA) décline les activités qui seront mises en œuvre par la Cellule des projets routiers à financements conjoints du MINTP au cours de l’exercice budgétaire qui vient de débuter. Il couvre l’ensemble du portefeuille constitué des programmes ci-après : 1. Projet d’aménagement de la route Bamenda – Mamfe – Ekok et de facilitation des transports dans le corridor Bamenda – Enugu ; 2. Projet d’aménagement de la route Ketta – Djoum, phase 2 et de facilitation du transport sur le corridor Yaoundé – Brazzaville ; 3. Projet d’aménagement de la route Kumba – Mamfe ; 4. Programme d’Appui au Secteur des Transports, phase 1 : aménagement de la route Batchenga – Ntui – Yoko – Léna– Tibati ; 5. Programme d’Appui au Secteur des Transports, phase 2 : réhabilitation de la route Yaoundé – Bafoussam – Babadjou, et aménagement des routes Grand-Zambi – Kribi et Bogo – Pouss ; 6. Programme d’Appui au Secteur des Transports, phase 3 : Construction de la nationale N°11-Ring Road ; 7. Projet de Transport Multimodal : réhabilitation de la route Maroua – Mora ; 8. Projet de Développement du Secteur des Transports : réhabilitation de la route Babadjou – Bamenda ; 9. Projet Régional Intégrateur de Réseaux Routiers dans le bassin du Lac Tchad : Construction d’un pont sur le fleuve Logone avec ses voies de raccordement entre Yagoua (Cameroun) et Bongor (Tchad) ; 10. Projet d'Aménagement des Routes de désenclavement de la Zone Industrielle et portuaire de Kribi ; 11. Projet de réhabilitation de la route Maroua-Moutourwa et construction de la voie de contournement de la ville de Maroua.

Ces projets et programmes, d’un coût global d’environ 987 172 970 729 FCFA, sont financés par les partenaires techniques et financiers suivants : Banque Mondiale, Banque Africaine de Développement, Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale, l’Agence Japonaise de Coopération Internationale, l’Agence Française de Développement, la Banque Islamique de Développement,  l’Union Européenne et le Gouvernement de la République du Cameroun. L’objectif commun de tous ces acteurs est la modernisation du réseau routier du Cameroun,  dans l’optique de soutenir le développement économique et social à travers l’augmentation des échanges et la mobilité des populations entre et dans les régions du pays mais également entre le Cameroun et les pays de la CEEAC (Tchad, RCA, Congo) et de la CEDEAO (Nigeria). Ils ont en commun trois axes d’intervention à savoir les travaux routiers, la construction des infrastructures socio-économiques, les études, et appuis institutionnels. Ces activités impliquent plusieurs administrations et secteurs économiques de notre pays (MINTP, MINT, MINHDU, POLICE, GENDARMERIE, ANOR,).

Au terme de l’année 2022 et suivant un chronogramme de mise en œuvre des activités, les résultats suivants sont attendus : la construction de 384,25 km de route et d’un pont de 410 ml; la construction de 370 km de routes communales ; l’aménagement de 21,2km de voiries;  la construction de nombreuses infrastructures socio-économiques (salles de classes, points d’eau, centres de santé, hangars de marchés, etc.). Le montant global du budget de 2022 s’élève à 152 582 936 011F CFA HTVA, soit 178 526 030 971 F CFA TTC pour soutenir l’ensemble des actions à mener du 01 janvier au 31 décembre 2022.

 

Des points précis ont été relevés au cours des travaux. A cet effet, au sujet de la route Babadjou-Matazem dans la région du Nord-ouest, il a été mentionné que le marché d’exécution des travaux  vient d’être attribué à l’entreprise camerounaise Bun’s. La construction de la route Maroua-Moutourwa est envisagée au cours de l’année 2022, dans le but d’aménager la desserte du Pont sur le fleuve Logone en cours de construction, à travers un don de l’Union Européenne. Le management des projets Lena-Tibati-Ngatt et Grand Zambie-Kribi, a hautement été salué par les bailleurs de fonds, en raison des économies réalisées et des options prises sur le premier projet cité (rallongement du linéaire). Toutefois, le processus d’acquisition a fait l’objet de nombreuses critiques de la part des partenaires au développement qui ont insisté sur la nécessité impérieuse d’améliorer les processus de passation de marché. De ce fait, il a été déploré le temps mis dans le processus d’attribution des marchés, qui impacte fortement la mise en œuvre des projets. S’agissant de l’entretien routier, au cours de la session du Comité national de pilotage des programmes routiers intégrateurs et des projets de facilitation des transports, le Ministre des Travaux publics a précisé que l’avant-projet de Loi portant création d’un Fonds routier de deuxième génération est élaboré et les procédures en vue de son examen par les instances compétentes est en cours. Il s’agira donc de faire passer le Fonds actuel à un Fonds routier de deuxième génération.

La mise en œuvre du projet multimodal et la facilitation des transports et de transit en zone CEMAC implique des acteurs autres que le MINTP, à l’instar de CAMRAIL, CCAA, PAD, Douane Camerounaise. Plusieurs projets sont ainsi mis en œuvre par ces agences, en rapport avec le caractère multimodal des voies de transport.

Plus de contenus dans Actualités

Route Mengong-Sangmélima : la reprise des travaux est prévue pour le 1er décembre 2015

Posté le : nov. 27, 2015, Par : admin - Dans : Actualités

C’est l’annonce majeure faite au cours de la descente effectuée dans la région du Sud par le Ministre des Tr...