Français English
Vous êtes ici : Appels d'Offres » Appels d'Offre Restreint

Appels d'Offre Restreint

Route Nationale N°3 : Yaoundé-Douala-Idenau. Travaux en cours et perspectives de réhabilitation

Posté le : sept. 22, 2017, Par : Hannah - Dans : Actualités

Les études en vue de la réhabilitation de la Route Nationale N°3, confiées à un bureau d’études international, sont achevées. Au regard du risque que présente la rupture des ouvrages sur cette route, un programme spécifique a été élaboré en attendant le démarrage des travaux de réhabilitation. Ledit programme va permettre, sur la base des ressources budgétaires disponibles, de procéder au remplacement en urgence, à court et moyen terme, des buses sur la Route Nationale N°3 par des dalots en béton armé.

La Route Nationale N°3 s’étend sur un linéaire total de 308 kilomètres entre Yaoundé et Idénau, en traversant la ville de Douala. Elle comprend une largeur de sept (07) mètres et des accotements de 1,5 mètre de part et d’autre. Elle est sectionnée en trois lots dont : section 1 : Yaoundé-Pont de Ndoupè : 106 kilomètres ; section 2 : Ndoupe-Pont sur la Dibamba : 109 kilomètres et section 3 : Bekoko-Limbe-Idenau : 93 kilomètres. Les interventions amorcées en 2016 sur la RN°3 consistent en la réalisation de travaux d'entretien périodique (travaux d’entretien) visant à l’amélioration des caractéristiques de durabilité, de sécurité et de confort pour la route Yaoundé – Douala (RN3) pour pallier les problèmes de transport des marchandises et des passagers. Ces travaux comprennent entre autres : le renforcement des chaussées dans les zones fortement dégradées; la réalisation des travaux de dégagement des accotements et des talus  pour la restauration de l'emprise de la route; le remplacement des ouvrages dégradés ou en péril; la réalisation de nouveaux équipements routiers, notamment des stations de pesage et des postes de péage modernes.

L’exécution de ces travaux d’entretien a été attribuée à trois (03) entreprises, avec actuellement, les taux de réalisation suivants :

  • Section 1 : Yaoundé-Pont de Ndoupè : 106 kilomètres. Attributaire, Groupement Routd’Af-Satom, avec un taux de réalisation de 100%.
  • Section 2 : Ndoupe-Pont sur la Dibamba : 109 kilomètres. Attributaire, entreprise Zerock. Marché en cours de résiliation à cause de la défaillance de l’entreprise. Contractualisation de l’entreprise SATOM sur ce lot pour la construction de deux dalots.
  • Section 3 : Bekoko-Limbe-Idenau : 93 kilomètres. Attributaire, Groupement Routd’Af-Satom, avec un taux de réalisation de 100%.

S’agissant de la réhabilitation de la Route Nationale N°3, les paramètres retenus pour cet aménagement  sont les suivants : vitesse de référence : 80 km/h ; Largeur de la plateforme : 11,0 m comprenant une chaussée de 7,0 m (2 x 3,5 m) et des accotements de 4 m (2 x 2,0 m) ; Plateforme en 2 x 2 voies dans les agglomérations et les créneaux de dépassement et le remplacement des buses métalliques par les dalots en béton armé.

Pour ce qui est du remplacement des buses, des études ont été faites, le nombre de buses métalliques qui existent sur la RN°3 entre la route Yaoundé et Douala, construite entre 1982 et 1986 (livrées par section) est connu. Le remplacement des ouvrages défectueux ou en mauvais état fait partie de ces travaux de réhabilitation. Toutefois, compte tenu du risque que présente la rupture des ouvrages, leur remplacement a été ressorti pour faire l’objet d’un programme en attendant le démarrage des travaux de réhabilitation. Ce programme de remplacement des buses par des dalots a été mis sur pied. Lesdites buses ont été classées en trois (03) catégories énoncées comme suit : celles à remplacer en urgence (environ 134) ; celles à remplacer à court terme (environ 143) et celles à remplacer à moyen terme (132).

Ce programme de remplacement des buses est amorcé et pour l’exercice 2017, une provision de dix (10) Milliards a été faite dans le Budget du Ministère des Travaux publics. Des entreprises ont été mobilisées pour la construction des premiers dalots. L’une d’elle, SATOM, est en train de se mobiliser sur la section Ndoupè-Pont sur la Dibamba pour la construction de deux dalots et de l’exécution des travaux d’entretien sur ce tronçon. D’autres marchés sont en cours de passation pour les remplacements des buses de la première catégorie. Une surveillance accrue de ces ouvrages hydraulique s’effectue parallèlement. Le remplacement de toutes ces buses défectueuses nécessite environ Quarante-sept (47) Milliards f cfa.

Plus de contenus dans Actualités

MINTP: Évaluation à mi-parcours de la feuille de route 2015

Posté le : juil. 21, 2015, Par : admin - Dans : Actualités

Evaluation des projets inscrits sur la feuille  de route et remise des décorations à cert...