Français English
Vous êtes ici : Projets/Réalisations » Actualités

Actualités

Aménagement des bassins de production de riz. La JICA présente les résultats de l’étude préparatoire

Posté le : juil. 7, 2016, Par : admin - Dans : Actualités

C’est au cours de l’audience accordée le mardi 07 juillet 2016, par le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel Nganou Djoumessi à S.E UMEMOTO Shinji, représentant Résident de la JICA (Japan International Cooperation Agency) au Cameroon, qu’une délégation de l’instance japonaise JICA a présenté les premiers résultats du projet d’étude d’aménagement des bassins de production de riz et d’amélioration des infrastructures rurales localisées au Cameron.

Démarrées en février 2016 pour une durée de huit (08) mois, les études préparatoires à ce projet d’amélioration des infrastructures rurales visent à identifier les zones de production de riz et à effectuer des préalables à l’aménagement des routes communales. Le projet en lui-même a pour objectif d’accroître la production de riz par la vulgarisation des techniques de productions et de mécanisation ainsi que l’amélioration de la traficabilité entre les zones de productions et marchés. Au cours de la rencontre, le consultant chargé de mener les études y relatives a présenté les trois (03) composantes du projet qui sera implanté dans les régions du Nord-ouest, du Centre et du Sud. Ces composantes portent sur : l’aménagement des systèmes d’irrigation dans la zone de Upper Bamunka dans la ville de Ndop, d’une superficie irriguée de 918 ha, l’aménagement des voies d’accès dans les régions du Nord-Ouest du Centre et de l’Est, l’installation des machines et équipements agricoles à la UNVDA (installation d’une rizerie, d’un silo de collecte, la fourniture des tracteurs et des moissonneuses-batteuses) .

La première composante telle que présentée par le consultant porte sur les études d’avant-projet sommaire (APS) en vue des aménagements hydro-agricoles qui ont été menées sur une zone ciblée de Ndop. A cet effet, des études pédologiques pour juger des caractéristiques physiques et chimiques du sol afin d’évaluer sa fertilité, une étude géographique pour définir la cartographie de la zone via les images satellitaires et GPS, une hydrologique et climatique pour observer les niveaux et volumes d’eau des points de captage pour mieux caler les côtes des ouvrages, ont été menée pour la composante suscitée.

La deuxième composante porte essentiellement sur la consistance des travaux à réaliser sur les routes retenues. Ainsi donc, pour ce qui de la géométrie de la route, les profils en travers ci-après ont été retenus : des chaussées de sept (7) m avec des accotements de 1 m de part et d’autre pour les routes à revêtir et des chaussées de 6 m sans accotements pour des routes à revêtir et des routes en terre stabilisés. Concernant la structure de la chaussée, les structures de chaussées suivantes sont proposées par le consultant : des chaussées avec couche de roulement (couche de roulement + base + fondation) et sans couche de roulement (latérite stabilisé). La troisième composante concerne les équipements à mettre à la disposition de la UNVDA à savoir un silo de collecte et une usine de décorticage, dix tracteurs et cinq moissonneuses.

Plus de contenus dans Actualités

Entretien routier : quatre nouveaux véhicules acquis pour le suivi des projets routiers

Posté le : sept. 11, 2015, Par : admin - Dans : Actualités

La Direction de l’Entretien et de la Protection du Patrimoine Routier (DEPPR) du Ministère des Travaux pub...

JIF 2014 Récompenses bien méritées pour les travailleuses !

Posté le : mars 12, 2014, Par : admin - Dans : Actualités

C’est une population féminine assez représentative du MINTP qui s’est mobilisée à l’esplanade du boulevard ...