Français English
Vous êtes ici : Documentation » Textes et Lois

Textes et Lois

Programme d’Entretien Routier 2016. Le contrôle et le suivi des travaux en régie envisagé

Posté le : avril 18, 2016, Par : Hannah - Dans : Actualités

C’est au cours de la vidéoconférence présidée le lundi 18 avril 2016 par le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, en présence du Secrétaire d’Etat auprès du ministre des Travaux publics, Louis Max Ayina Ohandja, que le contrôle et le suivi des travaux d’entretien routier a été évoqué comme alternative aux défaillances des bureaux d’études techniques observées dans de nombreux chantiers en cours.

La réussite du programme d’entretien routier 2016 est intrinsèquement liée à la responsabilité des responsables en charge de ce domaine au Ministère des Travaux publics ; c’est en ces termes que le Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi a invité ses collaborateurs des services centraux et déconcentrés, à envisager le contrôle et le suivi des travaux d’entretien routier en régie. Le cadre réglementaire de l’opération a été posé depuis deux ans avec le décret du Premier Ministre, Chef du gouvernement, portant réalisation des travaux en régie, tout comme une dotation budgétaire a été allouée dans la programmation 2016 du Fonds Routier pour le payement des prestations en régie. En quoi consistent concrètement le contrôle et le suivi des travaux d’entretien routier en régie ? Le Directeur de l’Entretien et de la Protection du Patrimoine routiers s’est appesanti sur la question, au cours des échanges qui ont structuré cette séance de vidéoconférence sur l’efficacité de l’entretien routier.

Une évaluation faite par le Ministère des Travaux Publics au cours de la période d'octobre 2015 à mars 2016 montre que le manque d'obtention d'un bon niveau de service des routes au Cameroun découle de la mauvaise qualité des travaux exécutés par les entreprises, elle-même liée à l'insuffisance de suivi et contrôle techniques confiés aux bureaux d'études techniques. Considérant la réforme induite par le décret N°2013/334 du 13 septembre 2013 portant son organisation et étendant ses activités sur l'ensemble des infrastructures d'une part, et en application effective du décret n°2014/3863/PM du 21 novembre 2014 portant organisation de la Maîtrise d'œuvre technique d'autre part, le Ministère des Tavaux Publics envisage de mettre en place des opérations test pour l'exécution en régie des travaux de construction et/ou d'entretien des routes ainsi que le suivi et le contrôle desdits travaux. Les équipes techniques à mettre en place par le Ministre des Travaux publics au niveau des services déconcentrés du Ministère des Travaux Publics seront chargées de suivre et de contrôler la réalisation des travaux d'entretien des routes rurales ou des routes principales, en terre ou revêtues, de leur ressort de compétence. Dans le cadre de l'exécution de ces prestations, ces équipes techniques seront placées sous la supervision centrale des Directions Opérationnelles compétentes et seront chargées de: la gestion administrative du de contrat et des chantiers - relation avec les entreprises; des prestations des activités préparatoires et d’étude d'élaboration des projets d'exécution; des prestations de contrôle de terrain - Travaux préparatoires; du contrôle des documents d'exécution; des prestations de supervision de l'exécution des travaux d'entretien des routes  proprement dits; du contrôle des équipements mobilisés par les entreprises pour l'exécution des travaux; de la mise en œuvre du dispositif de suivi Environnemental et de la mise en œuvre du dispositif de suivi Hygiène - Santé - Sécurité.

Les équipes techniques qui seront désignées par le Ministre des Travaux Publics pour l'exécution des prestations ci-dessus, seront constituées de responsables désignés nommément, justifiant d’une expérience avérée en matière de surveillance et de contrôle des chantiers des travaux publics et de probité dans l'utilisation efficace des ressources matérielles et financières publiques. Ces équipes techniques comprendront : un chef de mission de contrôle, généralement le Sous-directeur régional des Routes;  un ingénieur de suivi, qui peut être le Délégué départemental des travaux publics, un chef de service régional selon le nombre de contrats de travaux d'entretien de routes actif dans une Région et un contrôleur ou surveillant des travaux, qui peut être le chef de service régional des routes, le délégué départemental ou le chef de service technique.

Avec ce dispositif, le Ministre des Travaux publics compte atteindre les résultats escomptés dans le Programme d’Entretien routier 2016 et faire véritablement jouer au Ministère des Travaux publics, son rôle technique dans la conduite des projets routiers.

Plus de contenus dans Actualités

Route Soa-Awae-Esse, le MINTP reste focalisé sur la poursuite et l’achèvement des travaux.

Posté le : oct. 10, 2019, Par : admin - Dans : Actualités

En dépit des retards énormes accusés par l’entreprise adjudicataire du marché relatif aux travaux de...