Français English
Vous êtes ici : Projets/Réalisations » Actualités

Actualités

Le Ministre des Travaux publics et le Secrétaire d’Etat visitent les sites d’aménagement des entrées Est et Ouest de la ville de Douala

Posté le : janv. 27, 2016, Par : Hannah - Dans : Actualités

83,38% pour l’avancement physique des travaux d’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala, 26% des travaux réalisés sur l’entrée Ouest, de nombreuses contraintes liées à la libération des emprises sur le projetd’aménagement de l’entrée Ouest et la nécessité d’optimiser les travaux en cours, sont les points importants qui se dégagent de la descente effectuée lundi, 25 janvier par le Ministre des Travaux publics et le Secrétaire d’Etat auprès du MINTP, dans la ville de Douala.

C’est en parcourant les 19,200 kilomètres qui constituent le projet d’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala que les Ministre Emmanuel Nganou Djoumessi qu’accompagnait Louis Max Ayina Ohandja, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux publics, chargé des Routes, a pu constater que l’exécution physique des travaux se situe au 25 janvier à 83,38%, pour un taux de consommation de délai de 86,51%, soit vingt-six (26) mois et cinq (05) jours consommés sur les trente mois prévus pour l’exécution du projet, avec un avancement financier de 75,21%. On note par ailleurs que les études d’exécution, le traitement des affaissements, la construction des dalots, la mise en œuvre de la grave bitume, tout comme celle du béton bitumineux et la pose des bordures et des glissières, sont réalisés à 100% alors que les travaux liés à l’éclairage public ne sont réalisés qu’à 26,78%, en attendant le démarrage des travaux de signalisation sur le tronçon 1 du projet qui part du Carrefour des Fleurs au Giratoire Bonadiwoto. Les travaux exécutés sur le tronçon 2 (Giratoire Bonadiwoto-Carrefour Boko) sont réalisés à 95% pour ce qui est des terrassements ; 51,43% pour la chaussée et les trottoirs et 100% pour la construction des dalots (soit sept dalots construits). Les points d’arrêt du chantier ont été l’aménagement des trois (03) accès au port autonome de Douala, les travaux supplémentaires pour la protection des candélabres déjà disposés, l’élargissement des bretelles des différents giratoires de 3,5 à 6 mètres, l’ovalisation du giratoire de Boko au point kilométrique 9+77, ainsi que la protection de la corniche le long de l’ouvrage du boulevrad Nord. Au rang des problèmes qui ont été posés concernant ce projet, on relève des lenteurs dans la mobilisation des fonds de contrepartie pour le paiement des travaux, le paiement des décomptes part Budget d’Investissement public de l’entreprise, en attente et la prise en compte de l’évolution du trafic et du raccordement du linéaire actuellement en travaux à certaines infrastructures en cours de construction. On a en outre relevé quelques dégradations prématurées de la chaussée encore en construction au niveau du tronçon 1, qu’en raison de l’occupation de l’emprise et des bretelles en construction par des commerçants, l’entreprise ne peut pas se déployer aisément pour exécuter les travaux au niveau du marché Ndogpassi.

Préoccupations qui ont amené le Maître d’ouvrage à rappeler l’objectif stratégique recherché par le Chef de l’Etat à savoir, améliorer la compétitivité de l’économie Camerounaise et l’attractivité de la ville. De ce fait, il est nécessaire pour le Maître d’ouvrage, en prélude à l’organisation de la Coupe d’Afrique des Nations de 2019, d’optimiser les travaux actuels avec l’aménagement d’une voie d’accès au stade de football dont la construction est prévue à Japoma. L’élargissement en 2x3 voies de la route actuelle jusqu’à l’accès au stade et 2x2 voies jusqu’à la Dibamba ; la construction d’un échangeur à l’intersection de la Route Nationale N°3 et l’accès au futur stade de football ; la construction d’un passage supérieur au niveau du carrefour Yassa ; la reconstruction de la station de pesage de Yassa en mode dual sur un autre site et la réhabilitation du tronçon Dibamba-Edéa, sont entre autres les points qui ont été évoqués au cours de la réunion qui a suivi la visite des travaux d’aménagement de l’entrée Est de la ville de Douala. Des travaux, qui ne seront exécutés, dans le cas où ils seront définitivement retenus, qu’en prenant en compte des contraintes de respect des enveloppes. Aussi, le Maître d’ouvrage a recommandé que soit arrêté « l’accostage », que les aménagements complémentaires soient examinés avec plus de cohérence afin de tenir compte de l’impact de l’infrastructure sur l’économie globale du Cameroun et qu’en définitive, que le journal de chantier soit renseigné minutieusement.

 

Sur le site des travaux d’aménegement de l’entrée Ouest de la ville de Douala, le Ministre des Travaux publics et le Secrétaire d’Etat auprès du MINTP chargé des Routes ont pu constater que la mobilisation du groupement SOGEA SATOM/MATIERE est freinée par des contraintes relatives à la libération de l’emprise du projet qui s’étendt sur 13,087 kilomètres, du Carrefour Mairie de Douala à l’échangeur de Bekoko. L’évaluation des travaux fait état des résultats suivants obtenus au 25 janvier 2016 : sur le tronçon 1 (Carrefour mairie de Douala IV à l’échangeur de Sodiko) les emprises ont été dégagées à 17%, les terrassements généraux ont atteint le taux de 30,9%, les travaux de chaussée sont effectuées seulement à 0,1%, ceux relatifs à l’assainissement et au drainage sont rendus à un taux d’exécution de 11,7% tandis que le déplacement des réseaux est effectué à 66,69%, avec un total global d’avancement sur ce tronçon, de 16,84%. Entre l’échangeur de Sodiko et le Carrefour rails, tronçon 2 de l’itinéraire, on note que le dégagement des emprises, les terrassements généraux, la chaussée et les trottoirs, les travaux d’assainisseùent et de drainage et le déplacement des réseaux ont atteint les taux respectifs de 30,9% ; 45,6% ; 2,9% ; 24,19 et 52,34%, pour un taux global de 22, 77%. Le tronçon 3 quant à lui (Carrrefour Rails-PK8+115) présente un meilleur taux d’avancement avec 34,45%. Le tronçon 4 va du point kilométrique 8+115 au point kilométrique 13+087, alors que l’ouvrage d’art en cours de construction à Sodiko est réalisé à 27,61%. Le Maître d’ouvrage s’est entre autres arrêté au cours de sa visite au Carrefour Mairie Douala IV, à la Canal UTA à réaliser et où des travaux de terrassement et de substitution sont en cours ; à Sodiko où un ouvrage d’art est en cours de réalisation. D’une manière générale, on note que le problème majeur que rencontre l’exécution de ce projet est la non libération des emprises qui pourrait contraindre l’entreprise à un arrêt des travaux à la fin du mois de janvier courant, les autres contraintes étant la prise en compte des installations des tuyaux de Gaz du Cameroun le long de l’emprise du projet ; le conflit des trafics routiers et ferroviaires au niveau du lieu-dit Carrefour rails ; la présence de câbles d’ENEO non identifiés et la nécessité d’optimiser le projet en élargissant le tronçon 4 en au moins 2x2 voies jusqu’à l’échangeur de Bekoko.

Pour parer au plus urgent à savoir le payement des indemnisations, le Ministre des Travaux publics a rassuré sur les mesures qui ont été prises par le gouvernement et a recommandé une action efficiente et rapide qui permettra aux autorités administratives compétentes d’effectuer les payements des indemnisations pour que les travaux ne s’arrêtent pas. Il a en outre recommandé la saisine formelle d’ENEO dans le but de prescrire à ce concessionnaire un délai de réaction pour le déplacement de son réseau.

 

Plus de contenus dans Actualités

la presse s'intéresse au 2ème pont sur le wouri

Posté le : sept. 6, 2013, Par : mesp23 - Dans : Actualités

Depuis quelques mois la presse nationale s'intéresse aux travaux de construction du 2ème pont sur le wouri. Une pre...