Français English
Vous êtes ici : Documentation » Textes et Lois

Textes et Lois

DE NOUVELLES RESOLUTIONS POUR LE DEVELOPPEMENT DES INFRASTRUCTURES ET UNE CROISSANCE DURABLE. LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS PREND PART A LA CONFERENCE DONNEE PAR CHRISTINE LAGARDE

Posté le : janv. 11, 2016, Par : Hannah - Dans : Actualités

Le Ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a participé le vendredi 08 janvier 2016 au Hilton Hôtel de Yaoundé à la table ronde sur le thème «Faibles cours du pétrole et financement des infrastructures ». Sous le haut patronage du Premier Ministre, Philemon YANG, cette table ronde a rassemblé la Directrice Générale du Fonds Monétaire International (FMI), les Ministres de l’Economie et des Finances des pays membres de la CEMAC, le Président de la Commission de la CEMAC, le Gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) et les représentants de la CEMAC. Cette dernière a permis de dresser un bilan des progrès en matière de financement des infrastructures. Elle a en outre donné l’occasion de définir les moyens d’entretenir l’investissement dans l’infrastructure dans une conjoncture de repli des cours du brut et de resserrement des financements.

La chute des cours constitue un énorme défi pour les pays membres de la Communauté Economique et Monétaire des Etats d’Afrique Centrale (CEMAC) simplement parce que le pétrole représente aujourd’hui environ 70% des exportations de la CEMAC et plus d’un tiers de ses recettes budgétaires. L’activité au sein de la CEMAC devrait donc rebondir à environ 3,5% cette année. Cette projection est tributaire de la mise en œuvre de politiques saines, propre à préserver la stabilité macroéconomique et à lever les obstacles à la croissance. Pour Christine LAGARDE, Parvenir à une croissance forte et inclusive c’est « Dépenser mieux, percevoir davantage et mobiliser la région dans votre propre intérêt ». La condition préalable à toute croissance durable et inclusive est un ensemble approprié de projets d’infrastructure complémentaires et donc la sélectivité dans le développement des infrastructures peut aider à orienter ce travail. Il faut en outre mobiliser les ressources intérieures pour élargir le plat des recettes non pétrolières en réduisant l’utilisation généralisée des exonérations fiscales et douanières dans la région. Les pays de la CEMAC sont face à une nouvelle réalité et doivent impérativement adapter leur politique pour préserver la stabilité macroéconomique et créer de nouvelles sources de croissance. Christine la Garde « En conjuguant vos efforts, aujourd’hui, vous pourrez, demain, mettre à profit les dividendes de l’intégration et réaliser la promesse d’une plus grande prospérité pour tous les peuples de la Région.

Plus de contenus dans Actualités