Français English
Vous êtes ici : Projets/Réalisations » Actualités

Actualités

Projets d’infrastructures : Les acteurs en conclave pour une synergie d’action

Posté le : juin 27, 2014, Par : Hannah - Dans : Actualités

Les parties prenantes pour  la mise en cohérence des projets d’infrastructures ont achevé ce jeudi 26 juin 2014, un conclave de deux jours à Yaoundé.

 

« Le présent atelier constitue l’étape d’exploitation des informations collectées auprès des différents maîtres d'ouvrages sur les projets d’infrastructures. Il  est destiné à formuler des propositions et actions concrètes pour la mise en cohérence des interventions dans le secteur des infrastructures. Cette mise en cohérence permettra de contribuer à une programmation et à une exécution de plus en plus harmonisées et efficientes des projets d’infrastructures, piliers de la Déclaration de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi ». C’est par ces propos que Patrice AMBA SALLA, Ministre des Travaux Publics accompagné de Hans NYETAM NYETAM, Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux Publics chargé des routes a présidé  les cérémonies d’ouverture et de clôture de l’atelier   de mise en cohérence des projets d’infrastructures qui s’est déroulé du 24 au 26 juin 2014 à l’Hôtel Mont Fébé de Yaoundé.  Ces assises interviennent à la suite des concertations entamées au mois de mars dernier entre le Ministère des Travaux Publics, les administrations, les institutions sous-tutelle et les concessionnaires.  L’atelier de mise en cohérence avait pour objectifs : La lecture et l’adoption du rapport d’étape par les participants ; La présentation des problématiques identifiées dans les différents sous-secteurs ainsi que les propositions de recommandations formulées au cours des concertations; L’exploitation et l’analyse des informations complémentaires fournies par les différentes administrations sectorielles sur les projets d’infrastructures dans les différents sous-secteurs ; La classification des problématiques récurrentes dans ces sous-secteurs ; L’identification et l’adoption des actions concrètes pour la mise en cohérence appropriées et des grandes lignes pour l’élaboration des guides pratiques ; La proposition au Gouvernement des modalités législatives et/ou règlementaires pour l’application et la vulgarisation des mesures mises en cohérence identifiées ; La proposition des éléments clés des termes de référence pour l’élaboration de guides pratiques de conception et de mise en œuvre des projets d’infrastructures  et enfin ; L’élaboration d’une banque de projets et la proposition des actions de renforcement du dispositif d’ingénierie de l’Etat permettant d’assurer l’élaboration, le suivi et la supervision de la réalisation des projets, dans le strict respect des règles de l’art.

 

Ces assises ont connu  la participation de 150 participants, constitués notamment des représentants des administrations assurant la Maîtrise d’ouvrage de certains projets d’infrastructures, des partenaires techniques et financiers, des représentants des collectivités territoriales décentralisées, des concessionnaires de services publics, des organismes et institutions sous tutelle, des responsables des structures de mise en œuvre des projets et les responsables des ordres professionnels. Dans son mot introductif, Patrice AMBA SALLA s’est appesanti sur le manque de synergie d’action, voire le caractère disparate des interventions qui plombent la mise en œuvre réussite des projets de développement.  Par ailleurs, Le Ministre des Travaux publics a profité de l’occasion pour faciliter l’internalisation et la compréhension  du rôle de l’ingénieur de l’Etat dévolu au Ministère des Travaux publics, tout en définissant les axes majeurs de son action dans la mise en œuvre des projets d’infrastructures.

Les travaux se sont déroulés autour de cinq commissions à savoir ; bâtiments et édifices publics, routes et aménagements urbains, infrastructures (fluviales, portuaires, aéroportuaires, ferroviaires et des tramways), infrastructures énergétiques et environnementales, financements et aspects juridiques.

Recommandations

A l’issue des débats francs et des  riches échanges, les observations et contributions édifiantes ont permis de rédiger les recommandations à savoir : assimiler le rôle de  l’ingénieur de l’Etat à celui du maître d’œuvre ; édicter une Circulaire à l’intention des administrations assurant la maîtrise d’ouvrage codifiant et définissant clairement le rôle de l’ingénieur de l’Etat, envisager la modification de certaines dispositions de la Circulaire sur l’exécution du budget de l’Etat en précisant que le MINTP est l’ingénieur de l’Etat, pallier à l’insuffisance des ressources allouées au MINTP pour l’accomplissement de ses missions classique , envisager la possibilité d’édicter une Circulaire demandant à toutes les administrations assurant la maîtrise d’ouvrage de faire parvenir systématiquement au MINTP l’ensemble des dossiers techniques des projets en instruction ou en cours d’exécution pour examen et validation.

A la fin de l’atelier, l’ingénieur de l’État a invité tous les participants à continuer la collaboration avec le Ministère des Travaux Publics pour le plus grand rayonnement des travaux d’infrastructures réalisés dans  notre pays.

Du 24 au 26 juin 2014 s’est tenu  à l’Hôtel Mont Fébé de Yaoundé,  l’atelier   de mise en cohérence des projets d’infrastructures présidé par Patrice Amba Salla,

Ministre des Travaux Publics.

 

Plus de contenus dans Actualités

Réunion de coordination du MINTP du mois d’août 2015 : suivi et évaluation des projets à l’ordre du jour

Posté le : sept. 14, 2015, Par : admin - Dans : Actualités

Suivre et évaluer les projets : ces mots ont été répétés à plusieurs reprises par le Secrétaire Général...

PROGRAMME SPECIAL D’URGENCE : LA ROUTE TIBATI REPREND VIE

Posté le : févr. 25, 2015, Par : admin - Dans : Actualités

La réception provisoire des travaux de réhabilitation de la route Tibati-Banyo située sur la route national...