Français English
Vous êtes ici : Projets/Réalisations » Actualités

Actualités

Entretien routier et ouvrage d'art : il faut prioriser les interventions sur les points de rupture.

Posté le : juin 24, 2020, Par : alima - Dans : Actualités

C'est l'une des prescriptions faite ce jour 24 juin 2020 au cours de la revue des projets d'entretien routier bitumé ou en terre et d'ouvrages d'art tenue  par vidéo conférence à la salle des conférences du 12ème étage de l'immeuble emergence.Une rencontre regroupant les délégués régionaux et présidée par le ministre des Travaux Publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, assisté de son secrétaire d'État en charge des Routes.
Le ton a été donné en ouverture par le ministre: les dégradations observées sur certains axes routiers sont nombreuses et profondes, le MINTP doit pour cela faire preuve d'inventivité, de créativité, de ténacité bien sûr, en tenant compte des moyens financiers un peu plus restrictifs. L'objectif est donc d'avoir une circulation continue sur les axes critiques, pour ne pas avoir de coupure en 2020 et même en 2021. Le round UP de la situation dans les dix régions a permis de relever à titre d'exemple que dans la région de l'Est, les travaux d'entretien sont considérablement avancés sur la première phase Ngoura 2 Yokadouma, ils feront d'ailleurs l'objet d'une réception dans les jours à venir. S'agissant des ouvrages d'art, un pont est à construire sur le cours d'eau Loupé donnant accès au Lac de Moloundou l'entreprise en charge des travaux est en cours de mobilisation. Une intervention imminente est également attendue sur le tronçon de route Ndokayo Garoua-boulaï.

Dans l'Adamaoua, les travaux piétinent sur la nationale N°14 Tignère-Kontcha-frontière Nigeria. Une résiliation du marché avec l'entreprise les établissements ZOGO et ABENA est envisagée. Le ministre a instruit pour ce cas, une intervention rapide sur l'axe Ngaoundere-Dang dont le contrat avait été résilié pour défaillance de l’entreprise; des travaux prescrits pour éviter d'éventuels points de rupture.

Dans le Littoral, une intervention est aussi instruite en vue de relier Ngambè à BipoK,  des Travaux sont nécessaires sur les points de ruptures du point kilométrique 50+200 à Mbanga, pareil pour le remplacement des deux buses affaissées sur l'axe Nkongsamba - Barré, il est attendu du Délégué Régional des travaux publics du littoral un état exhaustif du réseau routier avec en prime tout les points nécessitant une intervention prioritaire pour maintenir les axes dans un état de service satisfaisant. Dans la région du Nord, le Délégué Régional a fait suivre au ministre un spot vidéo résumant toute les difficultés de sa zone avec un focus sur le pont de Gachiga.

Dans le Sud, l'entretien sur l'axe Nsimalen-Mbalmayo-Ebolowa se déroule normalement. Ce qui n'est pas le cas entre kribi et Campo cette section de route est jonchée de bourbier rendant la route impraticable, concernant Akom 2 - Ebolowa, l'entreprise n'est plus mobilisée sur le site depuis 2019.

Dans le Sud ouest et le Nord Ouest l'insécurité ne favorise pas le déploiement escompté pour l'entretien du réseau routier de cette partie du pays. Néanmoins le génie militaire entends être mis à contribution. D'une manière générale, il a été demandé tous les délégués régionaux en collaboration avec les départementaux de centraliser les préoccupations les plus urgentes pour une prise en charge prioritaire.

Évaluation du programme d'entretien routier

S'agissant de la situation des engagements des marchés par le fonds routier, l'administrateur dudit fonds, dans sa présentation renseigne que le taux d'engagement à date des marchés est de 10,62%. Ce taux est en baisse par rapport à l'année dernière à la même période où il se situait à 25%. Un faible taux d'engagement déploré par le ministre NGANOU DJOUMESSI, Signalons que pour le compte de 2020, l'enveloppe du programme du guichet Entretien est de 39 milliards FCFA en baisse de 9 milliards comparativement aux deux exercices précédent bien que les besoins soit croissants.

Situation des contrats actifs.

Le nombre de contrats d'entretien routier en cours ou suspendu dans les dix régions est de d'environ 152. Ces contrats prennent en compte les routes nationales, régionales, communales, ouvrage d'art et ouvrage de franchissement. Ils représentent un linéaire global d'environ 7666,44  km.

Au terme des Travaux, le Ministre des Travaux Publics a instruit:

Le recours aux matériaux disponibles pour l'intervention rapide, procéder aux opérations de cantonage en accompagnant les magistrats municipaux, les précisions y relatives seront contenues dans une circulaire à venir.

Les délégués régionaux en concertation avec les departementaux doivent produire la situation de chaque réseau routier, les axes routiers pris l'un après l'autre qu'il s'agisse d'une route nationale, régionale la présentation et les types d'interventions pour éviter les ruptures de circulation. En privilégiant la présentation des points de ruptures à traiter. Ce travail sera la base du programme révisé de 2020 et la préparation du programme d'entretien routier 2021.

Pour les interventions en régie, le MINTP a rappelé la nécessité de justifier l'utilisation de ces fonds publics de manière rationnelle, convenante conformément à la réglementation.

Plus de contenus dans Actualités

Réunion de coordination du MINTP du mois d’août 2015 : suivi et évaluation des projets à l’ordre du jour

Posté le : sept. 14, 2015, Par : admin - Dans : Actualités

Suivre et évaluer les projets : ces mots ont été répétés à plusieurs reprises par le Secrétaire Général...

Voeux de nouvel An 2014 aux travaux publics

Posté le : janv. 13, 2014, Par : mesp23 - Dans : Actualités

La Grande Famille du secteur des BTP en général et l'ensemble du personnel du Ministère des Travaux Publics von...