Français English
Vous êtes ici : Documentation » Textes et Lois

Textes et Lois

Second pont sur le Wouri : la réception provisoire partielle prononcée

Posté le : juin 4, 2018, Par : Eliane - Dans : Actualités

La commission de réception, après avoir parcouru d’un bout à l’autre les accès du chantier, les aménagements paysagers ainsi que les ouvrages principaux a constaté que les ouvrages construits ont été globalement exécutés selon les spécifications techniques définies dans le cahier des clauses techniques particulières du marché. C’était au cours de la visite préalable à la réception de l’ouvrage, le 31 mai 2018 à Douala.
C’est dans la salle des actes de la Communauté urbaine de Douala que les membres statutaires de la commission ont paraphé le procès-verbal de réception provisoire partielle des travaux de construction du second pont sur le Wouri. Confiés au Groupement d’Entreprises conduit par SOGEA-SATOM, cet acte s’est effectué sous la présidence du Ministre des Travaux publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI qu’accompagnait le Secrétaire d’Etat auprès du Ministre des Travaux publics chargé des Routes, Armand NDJODOM et en présence du Délégué du gouvernement auprès de la Communauté Urbaine de Douala, Fritz NTONE NTONE. Etaient concernés par la réception provisoire partielle, les ouvrages ci-après : La section courante du côté de Bonabéri y compris les superstructures et les équipements hormis le giratoire de Bonassama qui rentre dans le projet d’aménagement de l’accès Ouest; l’accès à l’ancienne route Nationale N°3 au niveau de l’ancien pont côté Bonabéri jusqu’au giratoire de Bonassama; la plateforme ferroviaire du point kilométrique (pont CAMI) à la culée CO de l’ouvrage ferroviaire ; les superstructures de l’ancien pont ; le viaduc routier de la culée CO à la culée C8 y compris les superstructures et les équipements ; l’ouvrage ferroviaire de la culée CO à la culée C8 y compris les superstructures et les équipements ainsi que les aménagements paysagers. La réception provisoire partielle desdits travaux a été prononcée avec quelques réserves telles les questions d’étanchéité du système d’évacuation des effluents du joint Garde ballast du viaduc ferroviaire ou encore l’accès aux appareils d’appui sur les piles en rivière. Bien avant la phase de réception, c’est avec une mine satisfaisante que le Ministre des Travaux publics et sa délégation ont parcouru le viaduc routier long de 756 m, le viaduc ferroviaire long de 746 m, les passages inférieurs, les murs de soutènement ainsi que les aménagements paysagers et autres travaux réalisés dans le cadre du projet. Le second pont sur le Wouri entrepris dans le cadre du Programme des Grandes Réalisations vient peu à peu faire oublier le cauchemar de la traversée Ouest de la ville de Douala à la grande satisfaction des usagers et du premier magistrat de la ville Fritz NTONE NTONE qui a déclaré « Nous sommes presque au bout de nos peines. Les populations doivent supporter un peu. Dans quelques semaines, la fluidité de la circulation sera effective ». Cependant, d’après le Mintp, le défi majeur reste la maintenance et de la conservation de l’intégrité du pont. Dans l’ensemble, le projet de conception et de construction de deux ouvrages qui permettront aux trafics ferroviaire et routier de franchir le fleuve Wouri, ainsi que de l’aménagement de 3,5km de voies d’accès de part et d’autre des ouvrages construits, dont 600m du coté Bonabéri et 2900m du côté Déïdo vient de franchir une étape décisive. L’avancement physique global des travaux est estimé à 93% avec 100% de réalisation des viaducs ; 100% de réfection de l’ancien pont : 100% de réalisation de l’accès Bonabéri et 82% d’exécution des travaux sur l’accès Déïdo avec une consommation des délais de 92% avec l’avancement financier de 87%.

Plus de contenus dans Actualités

Bonepoupa yabassi : un chantier à livrer pour cette année 2021.

Posté le : août 5, 2010, Par : alima - Dans : Actualités

Le voeux est du Ministre des Travaux Publics Emmanuel NGANOU DJOUMESSI lors de la revue des chantiers d'infrastructur...