Français English
Vous êtes ici : Projets/Réalisations » Actualités » Ministère

Ministère

DISCOURS DU MINISTRE

Posté le : déc. 11, 2020, Par : Hannah - Dans : Ministère

CONTRAT DE PARTENARIAT PUBLIC-PRIVE POUR LE FINANCEMENT, LA CONCEPTION, LA CONSTRUCTION, L’EQUIPEMENT, L’EXPLOITATION ET LA MAINTENANCE DE QUATORZE (14) POSTES DE PEAGE AUTOMATIQUES SUR CERTAINES ROUTES BITUMEES DU RESEAU ROUTIER CAMEROUNAIS ENTRE LA SOCIETE TOLLCAM PARTENARIAT SAS ET L’ETAT DU CAMEROUN

*************

 

-        Madame et Messieurs les Membres du Gouvernement ;

-        Monsieur le Gouverneur de la Région du Centre, ici représenté ;

-        Madame le Préfet du Département de la Mefou et Akono ;

-        Messieurs les Sous-Préfets ;

-        Monsieur le Maire de la commune de Mbankomo ;

-        Honorables Membres du Parlement ;

-        Monsieur le Président de la Société TOLLCAM Partenariat SAS ;

-        Autorités politiques, traditionnelles et religieuses ;

-        Distingués invités ;

-        Mesdames et Messieurs.

C’est avec un réel  plaisir que je relève vos présences respectives à cette cérémonie de pose de la première pierre des travaux de construction de quatorze (14) postes de péage automatiques sur certains axes routiers du Cameroun.

Je vous remercie vivement d’avoir honoré notre invitation.

Je remercie davantage le Maire de la commune de Mbakomo pour ses mots d’accueil chaleureux qui traduisent l’adhésion des populations  de sa commune à cet important investissement.

En particulier, Monsieur le Président de TOLLCAM Partenariat SAS, je voudrais vous dire la reconnaissance du gouvernement. Le début  des travaux  de construction des gares de péage est une illustration de votre engagement à concourir à la réalisation de cette infrastructure  objet d’un contrat de Partenariat Public-Privé avec vous. Daignez transmettre cette reconnaissance à vos actionnaires.

Monsieur le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA nous charge de vous rendre sa très haute appréciation.

-        Mesdames et Messieurs,

-        Chers invités

La Société TOLLCAM Partenariat SAS a entrepris d’investir 34,752 milliards FCFA  dans la construction des postes de péage automatisés ; elle devra les exploiter, les entretenir dans le respect des termes de la convention et du cahier de charges ; elle recevra en retour, une rémunération sous forme de loyers. L’Agence Multilatérale de Garantie des Investissements(MIGA), membre du groupe de la Banque Mondiale en assure l’accompagnement.

Ainsi s’est construite, se cultive et s’entretient la confiance entre cet investisseur  et le Cameroun, cette nation paisible, véritable terre d’accueil des investissements privés ; la main d’œuvre y est abondante et qualifiée ; les populations sont laborieuses, les mesures incitatives existent ; des opportunités sont diverses, qu’il faut saisir ; TOLLCAM a su le faire.

Mesdames et Messieurs,

La conclusion  du contrat de Partenariat Public-Privé dont nous vivons la concrétisation ce jour est la résultante d’une coopération dynamique entre divers acteurs institutionnels du Ministère des Finances, du Ministère des Travaux Publics,  du Conseil d’Appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat et les  Partenaires Privés, dans le cadre d’un processus réglementaire. C’est l’aboutissement d’un dialogue franc et compétitif porté par une volonté partagée de réaliser un objectif commun. Le Ministre des Finances, ici présent, et moi-même saluons l’engagement décisif de notre partenaire TOLLCAM retenu au bout d’un examen conduit par diverses commissions. Nous félicitons le Président du CARPA, ensemble ses collaborateurs ainsi que nos collaborateurs respectifs pour leur expertise et leur sens du devoir.

Voici donc le démarrage des travaux d’automatisation des postes de péage sur certains axes routiers du Cameroun, commençant par celui de Mbankomo, porte d’entrée à la ville de Yaoundé.  Je ne doute pas que la transformation progressive de l’environnement économique induit par les travaux et l’exploitation va certainement impacter la physionomie et la qualité de la vie des populations riveraines.

Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, autorité des contrats de partenariats en a marqué sa satisfaction ; en son nom, je dis mon appréciation à tous les intervenants institutionnels et rassure le partenaire quant au respect, par l’entité publique, de sa part d’obligations.

Comme toute infrastructure, la construction des postes de péage a généré quelques désagréments individuels dans l’environnement ; cependant, ils ont été rapidement être circonscrits. Je félicite les riverains du site de Mbankomo et à travers eux, ceux des treize (13) autres sites pour le sens de responsabilité et la maturité dont ils ont fait montre pendant les travaux préliminaires (délimitation des sites, expropriations…etc.). En effet, leur adhésion au projet est un gage de réussite dans l’exécution et l’exploitation ;  même dans la préservation de l’intégrité de l’ouvrage.

-        Madame et Messieurs les Ministres ;

-        Monsieur le Représentant du Gouverneur de la Région du Centre ;

-        Madame le Préfet ;

-        Messieurs les Sous-Préfets ;

-        Monsieur le Maire ;

-        Mesdames et Messieurs les Parlementaires ;

-        Mesdames Messieurs, chers invités

L’automatisation des péages dans laquelle le gouvernement s’est désormais inscrit est irréversible. Il y a une symbolique du péage : le péage est un droit à acquitter pour franchir un passage ou emprunter un ouvrage. Il s’applique aux usagers ;  dans le langage courant, le péage indique aussi le poste de péage dans lequel ce droit est perçu. C’est, pour l’usager, une contribution à l’entretien de la route et même à la construction de nouvelles autres.

Par ailleurs, au-delà de l’objectif immédiat d’optimiser la collecte et de sécuriser les recettes de péage en réduisant à l’inexistant le taux de déperdition, le projet participe de la modernisation des infrastructures routières avec ses effets induits en matière de bien-être social, de la qualité de vie.

En effet, il importe de souligner que la construction de ces postes de péage participe de la transformation infrastructurelle de notre environnement économique ; il y est prévu plus de 300 emplois directs et nombreux emplois indirects. Le contrat de partenariat couvre une période de 20 ans, dont 02 années de construction et 18 années d’exploitation. Pendant la période des travaux de construction, les nationaux bénéficieront de 95,6% du volume horaire de main d’œuvre. 98% des personnels affectés aux prestations d’exploitation et de la maintenance seront des nationaux. Bien plus, le partenaire s’est engagé à confier aux Petites et Moyennes Entreprises nationales les prestations de conception et de construction à hauteur de 34% du coût initial du projet, garantissant un « contenu local » avéré et un transfert technologique conséquent.

Pour donner un aperçu du caractère novateur de l’ouvrage dont la construction est amorcée, sans doute, importe-t-il de rappeler les principales caractéristiques, moins techniques. Sur une longueur de 400 mètres et une largeur de 120 mètres, la gare de péage comprendra :

-        une plateforme de péage de 50m de large en structure de béton de 49cm ;

-        des ilots séparateurs de voies de 2m de large ;

-        des entonnements de 50cm avec une structure de chaussée souple de 34cm d’enrobés. ;

-        01 bâtiment (R+1) d’exploitation de 124m2 ;

-        42000m2 d’aires de parking aménagés et des espaces marchands ;

-        une classification automatique de véhicules en deux catégories (Poids Lourd-Véhicule Léger) ;

-        un système de communication vers les usagers au moyen d’un site web.

Une particularité de la gare de péage de Mbankomo veut qu’elle s’étende sur une chaussée de 2x2 voies ; elle dispose d’un centre d’entretien de 46m2 comme à Tiko ainsi qu’à Bandja et d’un centre d’exploitation et de maintenance de 196m2.

Mesdames et Messieurs,

Voyez-vous, l’état de notre réseau routier connaît des améliorations ; le linéaire des routes  en bon état de service se prolonge. 51 projets de construction de routes et d’ouvrages d’art sont en cours d’exécution. Les axes Olama-Bingambo, Grand Zambi - Kribi, Batchenga – Ntui – Yoko – Lena - Tibati, Maroua-Mora, Sangmélima – Bikoula – Djoum – Lélé – Mintom - Ntam, Kumba-Mamfé, Babadjou-Bamenda… etc sont en construction.

Au total, 2462 km de routes sont en bitumage.

Il va falloir les entretenir pour prolonger leur durée de vie. Les recettes générées par les postes de péage y contribueront.

Ainsi, peut-on prévoir que certaines autres routes nationales et les agglomérations concernées seront dotées, à court terme, de gares de péage modernes, avec les avantages que ces localités et les usagers pourront en tirer et bien entendu l’économie nationale. C’est dire que le Cameroun est véritablement, chaque jour davantage, le « vaste chantier» de modernisation des infrastructures comme s’en est engagé Monsieur le Président de la République, Son Excellence Paul BIYA. Nous en vivons aujourd’hui l’un des pans. Nous marchons ainsi, à pas résolu, vers un nouveau pays industrialisé avec des infrastructures qui se modernisent.

Comment ne pas renouveler mes remerciements à la société TOLLCAM Partenariat SAS ainsi qu’à l’entreprise RAZEL et le Bureau d’Etudes Techniques REGIS pour leur intérêt et leur professionnalisme. Je voudrais aussi redire l’appréciation du Ministre des Finances et la mienne au Conseil d’Appui à la Réalisation des Contrats de Partenariat et à la Commission Spéciale des Contrats de Partenariat dont les capacités d’analyse nous auront donné de conduire des négociations constructives, dans un esprit de partage,  donc gagnant-gagnant.

Quoi qu’il en soit, Mesdames et Messieurs, chaque infrastructure innovante est un pas de plus vers la modernité et, au bout du compte, vers l’émergence. Cet objectif fixé par le Chef de l’Etat se concrétise chaque jour. Vous en êtes les témoins.

J’engage l’entreprise TOLLCAM Partenariat SAS à aller de l’avant. Je demande au Comité de suivi d’anticiper et de veiller au respect des articulations du tableau de bord. Ainsi, au terme de 14 mois, conformément au chronogramme, la gare de péage automatique de Mbankomo sera fonctionnelle. Son inauguration sera une autre célébration du partenariat avec les investisseurs privés. Les 13 autres suivront pour magnifier une coopération qui se densifie.

Vive  le Partenariat Public-Privé !

Vive le Cameroun et son illustre Guide, Son Excellence Paul BIYA, Président de la République !

-        Madame et Messieurs les Ministres,

-        Autorités Administratives, Municipales, Politiques et Traditionnelles,

-        Mesdames et Messieurs les Parlementaires,

-        Chers invités,

Je vous remercie pour votre bienveillante attention.

 

Plus de contenus dans Ministère

Pesage routier : bilan et perspectives

Posté le : janv. 21, 2013, Par : Claudia - Dans : Ministère

Le ministre des Travaux publics a participé mardi 15 janvier 2013, à un échange avec les acteurs du pesage rout...

Système de liquidation des droits des agents publics : le MINTP à la page

Posté le : déc. 6, 2013, Par : Claudia - Dans : Ministère

A partir de janvier 2014, l’automatisation des actes d’avancement  des agents publics sera effective au  Minist...