Français English
Vous êtes ici : Projets/Réalisations » Actualités

Actualités

Second pont en construction sur le Wouri : l'ouvrage ferroviaire mis en service

Posté le : août 3, 2017, Par : Eliane - Dans : Actualités

Le Ministre des Travaux publics, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI, accompagné du Secrétaire d'État auprès du Ministre des Travaux publics, M. Louis Max AYINA OHANDJA, a  procédé le lundi 31 juillet 2017 à la mise en service de l'ouvrage ferroviaire aménagé dans le cadre du projet de construction du Second Pont sur le Wouri et à l'ouverture de la voie ferrée aménagée sur le tronçon Deido-Bonaberi au cours d'une visite de travail effectuée dans la région du Littoral.

C’est dans une ambiance inhabituelle des sites de chantiers, sous un flot  d’applaudissements et de youyous qui fusaient  de part et d’autres de la foule des témoins privilégiés qu’Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a procédé à la mise en service de l'ouvrage ferroviaire aménagé dans le cadre du projet de construction du Second Pont sur le Wouri et à l'ouverture de la voie ferrée aménagée sur le tronçon Deido-Bonaberi. C’est une étape décisive qui est franchie dans l’exécution du projet d’envergure que représente le deuxième pont sur le Wouri, ouvrage construit dans le cadre de la stratégie politique de développement infrastructurel découlant du Programme « Des grandes réalisations » décidé par  le Président de la République, Son Excellence Paul Biya. Le  viaduc ferroviaire mis en service conformément au planning d'exécution des travaux de construction du Second Pont sur le Wouri constitue l'un des ouvrages prévus pour la traversée du fleuve Wouri. Il s'agit d'un pont ferroviaire, en béton précontraint dont le tablier a été réalisé par encorbellement successif à deux voies, d'une portée de 746 mètres et d'une largeur de 10 mètres. L'infrastructure construite permet la traversée du fleuve Wouri par train. Pour l’instant, une seule voie ferrée a été mise en place, la seconde a été laissée pour un armement et des équipements évolutifs sur l’ouvrage pour les concessionnaires actuels et futurs (y compris le transport urbain par tramway) de la voie ferrée sous les écartements contemporains et standards avec possibilités plus tard, d'équipement à motricité électrique. « L’inauguration va intervenir lorsque les viaducs routier et ferroviaire seront terminés. C’est pour cette raison que nous avons d’abord procédé à la mise en circulation. Ainsi, l’ancien tronçon de voie ferrée, celui présent sur le premier pont ne sera plus en service » confie un  responsable de l’entreprise à l’œuvre sur le pont. La mise en service du viaduc ferroviaire s’est déroulée en présence des officiels de la région du Littoral avec au premier rang, le gouverneur de la région, Samuel Ivaha Diboua,  les représentants du Ministère des Transports et le représentant du partenaire financier qu’est l’Agence Française de Développement (AFD). Concernant, le reste des travaux de construction du pont, selon le calendrier d’achèvement  du viaduc  routier, sa mise en service en 2x2 voies est prévue pour le 31 octobre prochain et la mise en service en 2x3 voies, le 8 avril 2018. Pour ce qui est des aménagements complémentaires, le délai d’achèvement des travaux est projeté pour le 19 septembre 2018 et la date probable de réception provisoire fixée au 19 octobre 2018.

Durant son séjour dans la ville de Douala, le Mintp et sa suite ont visité les travaux en cours d’aménagement aux accès Est et Ouest. Pour ce qui est de l’accès Est, les travaux à exécuter se déroulent sur un linéaire de 19,200 kms à partir du carrefour Marché des Fleurs jusqu’au pont sur la Dibamba  venant de Yaoundé. Les travaux qui se déroulent sont ceux de la phase complémentaire et le taux d’avancement global du projet est estimé au 31 juillet 2017 à 99%. Les travaux sont achevés, l’entreprise procède actuellement à la mise en forme et au nettoyage. Quant aux travaux d’aménagement de l’entrée Ouest, deuxième étape de la visite du MINTP qui s’étend du Carrefour Mairie Douala IV à l’Echangeur de BEKOKO en allant vers le Moungo, l’avancement global des travaux se situe à 78,99%.

Au terme de la visite de terrain, Emmanuel NGANOU DJOUMESSI a présidé une séance de travail dans la Salle des Actes de la Communauté Urbaine de Douala dans le but d’ausculter toutes les préoccupations inhérentes à la réalisation des projets. A cette occasion, parole a été donnée à tous les acteurs intervenants dans la réalisation des travaux. Plusieurs recommandations ont été formulées pour que le calendrier d’achèvement des travaux soit respecté et les travaux des trois grands chantiers d’envergure réalisés.

Plus de contenus dans Actualités

Formation en Génie Civil, le MINTP et le SETAT visitent les locaux de l’ENSTP

Posté le : nov. 11, 2015, Par : admin - Dans : Actualités

Après une série de concertations au sujet de l’état d’avancement des projets routiers en cours d’exé...